Tinlot: le toutes-boîtes qui met le feu aux poudres

Tinlot Participation lance sa campagne: depuis hier soir, le groupe majoritaire à Tinlot organise des réunions de village. Objectif, légitime: présenter le bilan de six ans de pouvoir, brasser les idées et critiques et chercher de nouveaux candidats. Quid de la liste d’ouverture prônée plus tôt? “ Terminé. Les autres partis nous ont sollicités pour s’allier à nous. Mais comme les négociations ont échoué avec le MR, il n’y pas plus de raison de continuer avec qui que ce soit. TP reste néanmoins un parti pluraliste, où toutes les tendances politiques sont représentées ”, déclare Cilou Louviaux, bourgmestre de Tinlot et future tête de liste TP. Le renfort de Pascal Lejeune (Fraiture), avocat et beau-fils de l’ancien bourgmestre Jean Leclère, est un atout pour TP.

“ De quoi je me mêle? ”

Selon le toutes-boites déposé chez les Tinlotois par Tinlot Participation, la raison du divorce prématuré entre TP et le MR est l’appétit vorace de Pol Hartog, chef de file réformateur, “ qui exigeait un poste d’échevin garanti, ce qui est contraire à notre charte. ” Une version que le MR conteste: “ Nous voulions trois candidats MR sur la liste, or le TP ne nous en proposait que deux, insiste Pol Hartog. Je n’ai jamais demandé à être échevin. Ce qu’ils ont écrit, ce sont des mensonges, des couillonnades (sic).”

L’article complet dans votre édition La Meuse Huy-Waremme de mercredi.