Pas possible de réduire le nombre de fontionnaires? “On baisse les bras un peu vite ”, estime Reynders

D’après le quotidien Le Soir, Hendrik Bogaert s’est exprimé de la sorte lors d’une visite à l’OCDE. Face à la nécessité d’engager des agents pénitentiaires, aux problèmes de sécurité, et à l’opportunité pour les fonctionnaires d’avoir des carrières plus longues après la réforme des pensions, il ne semble pas réaliste aux yeux de M. Bogaert d’escompter une diminution de 30% du nombre de fonctionnaires pour la décennie qui vient.

Réagissant sur Bel RTL, Didier Reynders ne nie pas la nécessité de maintenir le niveau dans certains départements. Mais ailleurs, comme cela a été fait au SPF Finances, il est possible de ne pas remplacer tous les départs, a-t-il fait valoir. Par ailleurs, M. Reynders a également indiqué que l’effort devait provenir de l’ensemble des niveaux de pouvoirs. On constate souvent, et ce n’est pas propre à la Belgique, que lorsqu’on diminue le nombre de fonctionnaires à un niveau, les pouvoirs régionaux et locaux annulent cet effort en engageant massivement, a-t-il dit.