Excellente nouvelle: l’abus de bière ne serait pas à l’origine des gros ventres

Dans le cadre de l’European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition, l’étude réalisée se base sur un panel d’environ 20 000 personnes, rapporte le site Nature Sciences. 7876 hommes et 12 749 femmes ont été suivis durant 8,5 ans, et les chercheurs se sont employés à mesurer les modifications morphologiques des participants (embonpoint, kilos, tour de hanche, de taille …)

Les chercheurs de l’Université de Göteborg ont classé les sujets suivant leur consommation de bière, allant du ‘pas-une-goutte’ à ‘je-reprendrais bien une pinte’, en passant par les sujets buvant plus modérément (250 millilitres par jour pour une femme et de 500 millilitres à 1 litre pour un homme).

Les résultats prouvent qu’il n’y a pas de dépendance entre la proéminence du ventre et la consommation de bière. En revanche, si la bière n’est pas responsable de l’embonpoint, elle fait bel et bien grossir.

On ne peut pas tout avoir...