NBA: Miami mène 2-0 en finale à l'Est

Les Floridiens ont émergé au final, et après prolongation, 115-111. Miami mène désormais deux victoires à zéro avant les deux prochaines rencontres disputées à Boston. Les Celtics avaient pourtant superbement entamé la rencontre. Il est vrai que leur meneur Rondo a été époustouflant à tel point que son coach Doc Rivers n'a pas osé le retirer du jeu.

Au bout des 53 minutes de jeu, Rondo a rentré une feuille de stats éloquente: 44 points (16/24 dont 2/2 à 3 points), 10 passes, 8 rebonds, 3 interceptions. "C'est dur de sortir un tel match et de ne pas gagner, il a tout fait comme il fallait", commenta à son égard son coach. Boston a compté jusqu'à 15 points d'avance dans le 2e quart (21-36) et son collectif a fait merveille avec 21 points de Paul Pierce, 18 de Kevin Garnett et 13 de Ray Allen Sans Chris Bosh, Miami s'est appuyé avant tout sur Lebron James qui a terminé le match en ayant marqué 34 points (dont 18/24 aux lancers francs), avec 10 rebonds et 7 assists. C'est aussi en plaçant James en défense sur Rondo, au début du 3e quart, que le Heat a réussi à ralentir les Celtics à la reprise et de leur infliger un 12-0. Du coup Miami aborda en tête le 4e quart (81-75).

Loin d'abandonner, les Celtics bataillèrent jusqu'au terme et Ray Allen arrachait le droit à la prolongation à 34 secondes de la conclusion. James manqua encore d'eux occasions d'arracher la victoire. En prolongation, Miami a pu compter sur ses arrières Dwyane Wade (23 pts) et Mario Chalmers (22 pts). Mené 103-105, Miami connut une très bonne séquence infligeant un 9-0 (112-105) qui mit fin aux derniers espoirs visiteurs. Le Heat malgré sa faiblesse chronique aux lancers (31/47, 66%), a pu bénéficier d'un banc productif (25 pts dont 13 d'Udonis Haslem).

A l'inverse, les Celtics adroits à la ligne (26/29, 89%) n'ont obtenu que 7 points de leurs remplaçants. Miami n'a jamais été battu en prolongations lors d'une rencontre de play-offs (6 victoires). Prochain rendez-vous, le 3e, vendredi au Garden de Boston. La première équipe à remporter quatre victoires jouera la finale nationale.