La prison d’Oslo va engager des gens pour jouer aux échecs avec Breivik

Pour des considérations de sécurité, notamment pour écarter des risques de prise d’otages, Breivik devrait rester indéfiniment isolé des autres détenus, a expliqué le directeur de la prison de haute sécurité d’Ila, Knut Bjarkeid, cité sur le site internet du tabloïde Verdens Gang (VG).

Nous prévoyons un environnement composé de professionnels autour de lui, avec les employés (de la prison, ndlr) et des personnes recrutées ” sur une base ponctuelle, a déclaré M. Bjarkeid. “ Ça peut aller de jouer au floorball (sport proche du hockey) avec l’équipe de gardiens, à payer des gens pour jouer aux échecs avec lui ”, a-t-il expliqué.

Le système carcéral de l’opulente Norvège est généralement considéré comme très libéral, mettant l’accent sur la réinsertion plutôt que sur la punition, ce qui lui permet d’afficher un taux de récidive moindre que dans les autres pays occidentaux.

77 victimes

Actuellement jugé pour la mort de 77 personnes l’été dernier, Breivik encourt soit 21 ans de prison -une peine qui pourra être prolongée au-delà s’il reste considéré comme dangereux-, soit un internement psychiatrique, potentiellement à vie.

Dans les deux cas, il devra très vraisemblablement séjourner dans une aile spécialement aménagée de la prison d’Ila, généralement considérée comme le seul établissement remplissant les critères de sécurité nécessaires.

M. Bjarkeid n’a fourni aucun détail sur le coût des mesures envisagées et la prison n’a pu être jointe pour un commentaire.