Bodybuilding: Ken Padwa (Ransart) décroche le titre européen

Arrivé en 2002 en provenance de son pays natal, le Congo, Ken s’est rapidement mis au bodybuilding chez nous. “ Mes amis en Belgique fréquentaient tous une salle de sport, il était donc logique que je les y accompagne. ” S’il toucha également à quelques sports de combat au début, Ken prit rapidement goût à la compétition en body. “ Notre discipline demande beaucoup de temps et de concentration, j’ai donc préféré arrêter les autres sports. En 2009, j’avais remporté mes premiers titres, en devenant champion de Belgique puis champion du Benelux. J’ai poursuivi ma route et en 2011, j’ai à nouveau décroché les lauriers nationaux avant de terminer troisième du Benelux.

Une performance qui lui a permis de se qualifier pour ses premiers championnats d’Europe. “ Malheureusement, je n’ai pas pu concourir ”, explique le Châtelettain. “ Je suis resté bloqué à l’aéroport à cause d’un problème de passeport. J’étais vraiment très déçu mais au moins cela m’a permis de régulariser ma situation et d’obtenir la naturalisation.

Après près d’une année de repos, Ken a repris la compétition, décrochant la 2e place du championnat du Benelux et donc sa qualification pour les championnats européens qui se déroulaient à Bruxelles au début du mois de juin. “ Cette fois-ci, il n’y avait plus de problèmes de passeport ”, sourit l’athlète du Point Forme. “ J’ai travaillé très dur, m’imposant un régime drastique depuis les fêtes de fin d’année tout en m’entraînant tant et plus. La veille du concours, je suis resté deux heures dans le sauna pour perdre le dernier kilo de trop et ainsi pouvoir concourir dans la catégorie des - de 75 kg. ” Un choix judicieux puisqu’il a permis à Ken de remporter son premier titre continental.