8 mois avec sursis + 250 euros d'amende: un couple belge condamné pour un infanticide à l’anti-douleur

Ce jour-là, le petit Romeck qui faisait ses premières dents pleurait beaucoup. La mère et son compagnon n’ont rien trouvé de mieux que de lui administrer un Dafalgan 500 mg, normalement destiné à un adulte.

Une idée qu’ils avaient déjà mise en pratique deux jours plus tôt, en écrasant la pilule et en la diluant dans de l’eau. Une peine qu’il ne se sont pas donnée ce jour-là, donnant la pilule en entier au nourrisson qui s’est étouffé en tentant de l’avaler.

La mère de l’enfant, Sabrina V., et son ami se sont rendus chez leur médecin mais l’état du bébé inspirait une telle inquiétude qu’il fut transporté en urgence à l’hôpital où il est décédé.

Sabrina V. et Johan C. ont été condamnés pour homicide involontaire par défaut de précaution.