Gaz et électricité: Electrabel n’a jamais perdu autant de clients en 5 mois

Tous ses concurrents en profitent, prioritairement Lampiris et quelques autres “ petits ” fournisseurs.

La Flandre a été la première à révéler ce véritable tremblement de terre: entre le 1er janvier et la fin mai, près de 190.000 clients ont décidé de changer de fournisseur d’électricité, presque deux fois plus qu’au cours de la même période, en 2011. Idem pour le gaz (122.000 nouveaux contrats signés). Du jamais vu depuis la libéralisation du marché en 2003.

Et en Wallonie? La tendance est identique. “Nous connaissons une grosse croissance dans tout le pays. Depuis le début de l’année, nous avons ouvert 107.911 compteurs supplémentaires”, explique Bruno Venanzi, l’administrateur-délégué de Lampiris. “Les autres années, cela ne dépassait pas les 40 à 50.000 nouveaux clients.”

Le détail régional donne environ 50.000 nouveaux clients en Flandre, 36.000 en Wallonie et 20.000 à Bruxelles; 63.000 nouveaux clients pour l’électricité et 43.000 pour le gaz. Des clients piqués, sans surprise, à Electrabel... “et aussi un peu à Luminus”, reprend le patron de Lampiris.

M. Venanzi constate que le “coup de force” d’Electrabel d’augmenter les tarifs après l’annonce du gel des prix par le gouvernement a visiblement servi de déclic.

Du côté d’Electrabel, on est moins prolixe. La porte-parole insiste sur le fait que les comparaisons se font d’une année à l’autre... mais des rumeurs, qui seront inévitablement confirmées dans les prochaines semaines et d’ici la fin de l’année, font état de près de 50.000 clients perdus en électricité et 30.000 en gaz. Tout ça pour le seul premier trimestre. L’année sera dure pour le plus grand fournisseur belge d’énergie.

Plus de détails dans nos quotidiens de ce mercredi.