Pologne-Russie: 130 hooligans interpellés et 10 personnes blessées

Ce match a posé aux autorités de Varsovie “le plus important problème de sécurité de son histoire”, a déclaré le ministre polonais de l’Intérieur Jaceki Cichocki.

Parmi les 10 blessés légers figurent sept Polonais, deux Russes et un Allemand, mais leurs jours ne sont pas en danger, selon un communiqué du centre médical.

La police a utilisé un canon à eau, des gaz lacrymogènes, des chiens, des balles en caoutchouc et des bombes à poivre pour disperser des hooligans polonais et séparer les supporteurs des deux camps.

Le résultat de la partie, qui a vu les deux équipes se séparer sur un match nul (1-1), préservant ainsi les chances de la Pologne de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition a, semble-t-il, calmé les esprits, aucun incident majeur n’ayant été signalé après minuit heure locale (22H00 GMT).

Dans le stade, l’ambiance était pourtant festive lors du coup d’envoi, les Russes ayant brièvement déployé une banderole géante représentant un chevalier en armure avec bouclier et épée, au-dessus de l’inscripion en anglais: “This is Russia” (Ca c’est la Russie).

Les supporteurs polonais, majoritaires dans le stade, ont agité des petits drapeaux aux couleurs du pays.