Bourse de Bruxelles: Les tensions sur les taux font oublier temporairement la Grèce

La victoire de la droite en Grèce, anticipée en fin de semaine dernière et confirmée ce dimanche, faisait progresser les marchés de l’ordre de 1% à l’ouverture. Ce regain devait toutefois être rapidement effacé à la suite de la tension sur les taux espagnols et italiens, le BEL 20 reculant de 0,1% à 2.117 points vers 11 heures(HB) avec 14 de ses éléments dans le rouge. KBC (15,49) et Ageas (1,34) reculaient de 1,3 et 0,1% tandis que Dexia (0,13) chutait de son côté de 7,1 % supplémentaires. D’Ieteren (31,01) et Bekaert (18,42) se dépréciaient de 1,5 et 0,1% alors que Elia (30,63) et Umicore (37,17) emmenaient les hausses en gagnant 1,4 et 1,1% en compagnie de Nyrstar (4,92) qui était positive de 0,9%.