En ce momentCoupe du monde 2022Permis de conduire Accueil

Le CS Brainois en démonstration au Léopold en D3 amateurs

Le match au sommet entre le Léopold et le CS Brainois aura tourné court tant les Brainois ont dominé les débats. Les Jaune et Bleu tiennent certainement leur match-référence tandis que le Léopold s’enlise en bas de tableau.

Léopold FC 1

CS Brainois 4

Les buts : 1re Maeyens (0-1), 23e Maeyens sur pen. (0-2), 30e Zeroual (0-3), 61e Rosmolen (0-4), 68e Nicaise (1-4).

Léopold : Ebengo, Shamavu (40e Kano), Nicaise, Lokilo, Marino, Dano (62e Naâmane), Serville, Diop (46e Ngangue), Aydouni, Bossekota, Ruiz Cerqueira.

Braine : Clercq, Paquet, Neels, Patureau, Schallon, Coquelle, Roman, Maeyens (62e Plos), Zeroual (68e Weynants), Rosmolen, Mba (55e Arrivas).

Cartes jaunes : Aydouni, Marino, Nicaise.

Arbitre : G.Keljmendi.

Candidat auto-proclamé à la montée en D2 amateurs, le CS Brainois n’avait pas encore vraiment réussi à convaincre en ce début de saison. Ce dimanche sur le terrain du Léopold, les Brainois ont certainement réalisé leur match-référence avec un large victoire 1-4. Un score qui aurait pu être encore plus lourd tant les hommes d’Olivier Suray ont dominé les débats face aux Woluwéens. « La semaine passée contre Walhain, j’ai dit à mes joueurs que nous tenions déjà un match-référence au niveau de l’engagement et du respect des consignes. Cette fois, nous y avons ajouté l’efficacité. C’est une belle victoire que nous devons savourer mais il faut aussi relativiser. Le Léopold ne nous a pas mis de pression et nous a laissé jouer. Nous ne pouvons pas nous permettre de prendre les prochains matches de haut », reconnaît Olivier Suray, le T1 brainois.

Un succès brainois qui s’est surtout dessiné en première période. Il ne fallait d’ailleurs que 50 secondes à Maeyens pour ouvrir la marque. Le médian brainois doublait ensuite la mise sur penalty avant que Zeroual n’envoie un coup franc des 30 mètres en pleine lucarne à la demi-heure. Après la pause, Rosmolen débloquait son compteur but avant que Nicaise ne sauve l’honneur pour le Léo. « Je crois que c’est la première fois en 10 ans de coaching que je n’ai rien à dire de négatif à mes joueurs au repos. Je suis satisfait de la prestation mais il ne faut pas tomber dans l’euphorie. »

Si Braine prend de la confiance, le Léopold, lui, s’enlise. Fantômatiques et trop peu dangereux pendant 90 minutes, les Woluwéens n’ont pas livré une prestation digne d’un candidat au top 5. « Nous sommes retombés dans les travers de notre match contre Jette. Je ne sais pas si c’est un manque d’intelligence ou un manque d’envie. Le plus dérangeant, c’est le contenu qui était affolant ce dimanche et c’est dur à avaler. Nous sommes dans une mauvaise passe pour le moment et je ne sais pas comment l’expliquer », peste Kevin Nicaise, le joueur-entraîneur du Léopold.

Toujours est-il que le club woluwéen devra rapidement relever la tête pour ne pas sombrer dans la crise. « Nous allons analyser notre prestation et tirer les enseignements. Nous prendrons les décisions qui s’imposent car il y a des choses qui ne m’ont pas plu sur le terrain. Quand plusieurs joueurs passent à côté, c’est dur de revendiquer quelque chose. Il y aura probablement quelques changements la semaine prochaine. »

Thomas Leloup

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo