Déclaration d'impôts: les 5 conseils des spécialistes de Kluwer

Si vous vous rendez au travail en voiture, vous pouvez déduire, en tant que frais professionnels, 15 cents le kilomètre. Vous utilisez un autre moyen de transport pour vous rendre au bureau? Vous pouvez aussi déduire 15 cents le kilomètre ou 21 cents si vous effectuez vos déplacements à vélo. Ces frais professionnels sont limités à 100 kilomètres par trajet. Notez aussi que par "autre moyen de transport", on entend n’importe quel autre moyen de transport en dehors de votre propre voiture. Cela peut-être la voiture de votre collègue par exemple. Cela vous ouvre donc des perspectives…
 
Anne habite à Vaux-sous-Chèvremont  et travaille à Bruxelles. La distance entre son domicile et son travail est de 104 kilomètres. Elle pratique le covoiturage avec un collègue qui vient la chercher tous les jours à la maison. Anne a donc, en une année, réalisé 200 trajets en compagnie de son collègue. Anne a un salaire annuel imposable de 30.000 euros.


Option 1 : Anne ne sait pas prouver ses frais professionnels. Elle paye 8.671 euros d’impôts
Option 2 : Anne sait prouver ses frais professionnels. Elle paie seulement 7.045 euros d’impôts. Si elle déclare ses frais de déplacement entre son domicile et son travail, elle économise jusqu’à 1.626 euros d’impôts.

Les coûts déductibles par Anne pour ses déplacements entre son domicile et son travail (à déclarer dans la rubrique A.18 de la catégorie IV), sont de 6.000 euros. Soit 200 jours de travail x 100 km x 2 (aller-retour) x 0,15 euro.

Le montant dépasse ses coûts forfaitaires de 2.768,20 euros auxquels elle a automatiquement droit. Même si Anne ne verse aucune compensation à son collègue, qu’elle l’accompagne donc gratuitement, elle peut déclarer les 6.000 euros. Anne peut donc déduire des frais qu’elle n’a pas eus.

Chaque collègue qui pratique le covoiturage peut déduire 15 cents du kilomètre. Il est donc possible de déduire par voiture jusqu’à cinq fois 15 cents du kilomètre.