Deux Belges victimes d’un hacker qui a touché 79 banques

Les équipes de sécurité de Visa ont confirmé, après enquête, qu’il n’y avait pas eu intrusion d’un hacker dans leurs bases de données, précise Visa, mardi. Or, la revendication de ce dernier n’était pas correcte, précise l’émetteur de cartes de crédit.

L’erreur dans l’information donnée a d’ailleurs été confirmée lundi soir par le hacker lui-même, prénommé Reckz0r, qui a déclaré sur Twitter “Actually, I didn’t hacked Visa et Mastercard. I hacked the banks” (En fait, je n’ai pas piraté Visa et Mastercard mais les banques).

Le hacker aurait pénétré dans les systèmes de 79 grandes banques, selon ses dires. “J’avais ces banques dans le collimateur depuis trois mois”, a-t-il ajouté sur Twitter.

Atos Worldline, le gestionnaire du réseau électronique de paiement, a indiqué lundi que deux Belges avaient été victimes du hacker.

“Nous avons pris les mesures nécessaires pour bloquer les cartes”, a ajouté Atos Worldline.