Les “radars-tronçon” envahissent les routes françaises à partir de mercredi

PARIS 19/06 (AFP) =

Le premier radar “vitesse moyenne”, ou “radar-tronçon”, sera mis en place mercredi dans le tunnel sur la RN57 contournant Besançon, sur la commune de Beure (Doubs), a annoncé mardi la Sécurité routière dans un communiqué.

Le second sera posé le 26 juin en Loire-Atlantique sur le pont de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), et le troisième courant juillet sur la RN21 à Pujols (Lot-et-Garonne).

Toujours précédés d’un ou plusieurs radars pédagogiques, qui signalent la vitesse aux conducteurs sans sanctionner, “ces dispositifs verbaliseront les conducteurs en infraction à partir du mois d’août, après une période de test”, et par la suite “une quarantaine d’équipements supplémentaires seront mis en place d’ici à la fin de l’année en France métropolitaine”, indique la Sécurité routière.

Les radars-tronçon existent déjà en Italie, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas ou en Norvège par exemple, où ils ont eu une efficacité notable. En 2010, le ministère des Transports évoquait une baisse de 50% de la mortalité sur les portions de route ainsi surveillées.

Contrairement aux radars fixes traditionnels qui “flashent” au passage des véhicules en excès de vitesse, les radars-tronçon mesurent la vitesse moyenne sur “une section de plusieurs kilomètres, et non plus seulement en un point”, explique la Sécurité routière.