Finals NBA: Miami met une option sur le titre après un superbe Game 4 (104-98)

Miami s’est mis en position de remporter le deuxième titre de champion NBA de son histoire en battant Oklahoma City (104-98), mardi à domicile lors du quatrième match. Le Game 5 aura lieu jeudi, de nouveau à Miami.

Dans ce match intense et passionnant, où le niveau a volé très haut, LeBron James est passé tout du triple double avec 26 points, 9 rebonds et 12 passes décisives. Du côté d’Oklahoma City, le meneur Russell Westbrook a inscrit 43 points mais a été quelque peu “ abandonné ” par Durant et Harden, qui ont manqué d’adresse devant l’anneau.

DÉPART EN TROMBE

“OKC” n’a pas commis la même erreur qu’au début des trois premiers matches et n’a pas laissé le Heat prendre les devants. Au contraire, grâce à une défense étouffante, le Thunder a réduit Miami à 32% de réussite et, sous l’impulsion d’un Westbrook déjà en verve, a atteint le deuxième quart temps avec 14 points d’avance (33-19).

Miami a rétabli la situation avec un passage ébouriffant à 16-2 en quatre minutes pour égaliser à 35-35, mais Westbrook (18 pts à la mi-temps) maintenait OKC dans le tempo.

Le Heat brillait à l’extérieur dans ce deuxième quart temps (50% à trois points) et, sous les panneaux, Bosh gagnait progressivement ses duels. Miami était revenu dans le match.

De retour des vestiaires avec un retard de 3 points (49-46), le Heat prenait les devants sous l’impulsion de Dwyane Wade, bien relayé par LeBron James et prenait le contrôle de la rencontre pour attaquer la dernière période avec 4 points d’avance (79-75).

WESTBROOK TROP SEUL

Le meneur Mario Chalmers faisait mal au Thunder avec un panier à trois points puis c’était le tour de Wade, et Miami faisait le trou mais Westbrook (13 points d’affilée) bouchait cet écart tout seul avec ses pénétrations et son intensité physique.

A 5 minutes de la fin, James se faisait une crampe en allant au panier et devait être porté à côté du court en se tordant de douleur. Il revenait une minute plus tard avec son équipe menée de deux points (94-92) et, presque sur une jambes, plantait un panier à trois points dans une ambiance de folie. Mais il devait finir la partie sur le banc.

Avec 5 points de retard à deux minutes de la fin, Oklahoma City n’arrivait pas à faire les stops défensifs nécessaires et personne, pas même Kevin Durant, ne venait seconder Westbrook offensivement (3 points pour OKC dans les quatre dernières minutes).