Euro 2012 : Allemagne-Italie, le match des frères ennemis

Messieurs, votre pronostic pour cette demi-finale?

>Michael Fonteio: 2-1. Avec un but dans les prolongations, comme au mondial.

>Julien Vansantvoort: 2-2 à la fin du temps réglementaire. Puis un goal de l’Allemagne en prolongation grâce aux crampes italiennes!

>M.F.: Impossible! Avec l’Italie, il y a une règle: ils sont en finale tous les six ans: En 94, en 2000, en 2006 et... cette année.

Que pensez-vous de votre adversaire?

>M.F.: L’Allemagne, c’est un gros morceau, ils ont un bon bloc. Ce n’est pas la même équipe qu’en 2006.

>J.V.: Pour moi, c’est une finale avant la lettre. Avec ce qu’elles ont montré pendant toute la compétition, ce sont les deux équipes les plus méritantes. En plus, elles vont arriver avec un bon mental. Car l’Italie vient de s’imposer aux tirs aux buts, et l’Allemagne est à quatre victoires sur quatre. La Mannschaft encaisse peu de goals et a un bon rendement offensif: 9 buts pour et 4 contre.

>M.F.: L’Italie, c’est 4 buts marqués et deux encaissés.

>J.V.: Ça, c’est ce qu’on a fait contre la Grèce (N.D.L.R. 4-2 pour les Allemands)!

>Retrouvez l’intégralité de l’interview dans la Nouvelle Gazette de ce jeudi.