En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

« En fait, la compétition se disputait dans le format du parallèle, qui est du ski en 1 contre 1. Il y avait deux tracés: un rouge et un bleu. En finale, j'ai skié la première manche sur le bleu, qui était le plus compliqué, et j'ai terminé à 23 centièmes de Sam. Lors de la deuxième manche, où l'on échangeait évidemment les tracés, Sam est sorti et je suis tombé quelques portes plus tard. Du coup, ça a été un peu la discussion. Dans le règlement de l'événement, il était écrit que c'était celui qui allait le plus loin qui remportait la manche. Néanmoins, ils ont finalement décidé de regarder le règlement de la fédération internationale, qui stipule qu'en cas de chutes des deux skieurs, c'est le vainqueur de la première qui l'emporte. Au final, c'est donc Sam qui a été déclaré champion de Belgique. »

Famille du ski belge

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le résultat mais bien l'engouement suscité par l'événement que Marchant retiendra: « C'est la seule compétition de l'année où toute la famille du ski belge est réunie. A l'époque, quand il y avait une course comme celle-ci, où les meilleurs skieurs de notre pays étaient présents, j'étais comme un dingue. Maintenant, pouvoir rendre ça aux jeunes, c'est vraiment top. On a fait énormément de photos et d'autographes avec eux. C'est aussi génial de voir que la discipline évolue autant dans notre pays. Le public présent était assez incroyable, c'est hyper motivant et enrichissant » nous confiait-il au téléphone, alors qu'il était déjà en direction de la France pour continuer sa préparation en vue de la Coupe du Monde.

Un événement qui aura aussi offert un beau moment d'unité, alors que la discipline est souvent touchée par des conflits communautaires: « Quand Sam est sorti et que moi je suis tombé, il est venu voir si je n'avais rien, il m'a rendu mon ski, puis on a fini la manche main dans la main, c'était vraiment une belle image. Cela montre aux jeunes que même si je suis wallon et que lui est flamand, on est uni et on n'est qu'une nation. C'était quelque chose d'important que l'on voulait montrer à tout le monde. »

Nicolas Evrard

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

« En fait, la compétition se disputait dans le format du parallèle, qui est du ski en 1 contre 1. Il y avait deux tracés: un rouge et un bleu. En finale, j'ai skié la première manche sur le bleu, qui était le plus compliqué, et j'ai terminé à 23 centièmes de Sam. Lors de la deuxième manche, où l'on échangeait évidemment les tracés, Sam est sorti et je suis tombé quelques portes plus tard. Du coup, ça a été un peu la discussion.

**** ***** ** ***** ** ***** *** ** ********* **** **** ************ ******** *** ************* *** ******** ********** ************* ** ***** ************ ** ******** *** ***** ** ******* ** *** ***** *** ******** * ********** ***** ** * ***** *** ****** ***** ********* *** *** ********* ******* ** ***** **** ******** ********** ******** ***** ** ******* *********** ******* ****** *** *** ******* ***** ******** **** ** * **** ************ ** ****** ** ************* **** **** ***** ***** ******* ** **** *** ** ********** ******* ****** **** ***** ***** ** ****** ******** ****** ***** *********** ***** ***** ******** ** ******************** **** *********** ** ************ ***** ***** ****** ****** ** ********* ** ** ****** **** ********* ** ************ ** *** ** ** ***** ** ******

** *********** *** **** ***** ****** ** **** ****** ********* ***** *** ** ********** *** ******* ******** *** *** ******** *************** ************* *** *** ***** ** *** *** ** **** ******* ** *** **** **** ** ** ******* ***** ** *** ***** *** **** **** ** * **** ** ****** **** **** ** ***** ******** ******** *** ***** ****** **** ****** *** ****** *** ***** ** ** **** ****** ** *** *** *** ******** ** *** *** ** ** ***** ****** ******* ******** ******* ***** *********** *** **** ******* ******* ** **** ** **************

******* ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Bruxelles Actu

Voir plus d'articles