En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueCharleroi - Standard Accueil

À Blegny, tout le monde connaît le Fortin. Cette brasserie a accueilli durant plusieurs décennies des milliers de clients. Ces derniers s’y donnaient rendez-vous afin de déguster un repas ou simplement pour boire un verre dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Mais ce n’est pas tout : il y a quelques années, les clients les plus motivés se dirigeaient régulièrement vers la piste de danse de l’établissement pour y terminer la soirée en mode fiesta. Tout un programme...

Dès la fin du mois d’octobre

Même si le concept s’était quelque peu assagi, notamment en soirée, l’information dévoilée le 25 août dernier a fait énormément de peine à tous les amoureux du Fortin. En effet, le restaurant fermait ses portes pour une durée indéterminée. « Je n’ai pas d’autre choix », pestait à l’époque Valérie Housset, la gérante. « Toutes les bonnes choses ont une fin ».

Le Fortin ne sera toutefois pas resté très longtemps fermé. En effet, la direction du Mad Murphys, un établissement également bien connu à Barchon, va relancer la machine dès la fin du mois d’octobre, comme nous l’a confirmé Julie Lacroix. « Je vais reprendre cette brasserie avec Lulzim Etemi ».

Leur objectif est simple : conserver un esprit identique à « l’ancien Fortin ». « C’était un endroit sympathique. Les gens appréciaient s’y rendre en groupe ou en famille. Il y avait aussi des rendez-vous plus formels qui y étaient organisés. Eh bien, nous allons essayer de conserver la même carte, les mêmes plats et donc la même atmosphère. Et ce, tout en dynamisant l’accueil et le service. Nous voulons en effet apporter notre touche personnelle à cet endroit ».

« Le Mad reste ouvert »

Cela ne signifie toutefois pas que le Mad Murphys va fermer à son tour ses portes. « Nous conserverons évidemment cette brasserie. Car oui, nous proposons également différentes formules pour le repas au Mad. Nous possédons d’ailleurs une cinquantaine de tables. Ce n’est donc pas juste un café. Loin de là, même », poursuit Julie Lacroix avant de conclure.

« Nous aurons ainsi deux endroits à gérer. Mais ce n’est pas un souci car l’ambiance sera agréable des deux côtés. Et puis, on ne peut pas dire que les deux bâtiments sont très éloignés ».

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** ******* **** ** ***** ******** ** ******* ***** ********* * ********* ****** ********* ********** *** ******** ** ******** *** ******** ***** ********* *********** **** ** ********* ** ***** ** ********** **** ***** ** ***** **** *** ******** *********** ** *********** **** ** ******* *** *********** ** * * ******** ******** *** ******* *** **** ******** ** *********** *************** **** ** ***** ** ***** ** ****************** **** * ******** ** ******* ** **** ******* **** ** ************

**** ** *** ** **** ***********

***** ** ** ******* ********** ******* *** ******* ********* ** ******** *************** ********** ** ** ***** ******* * **** ************ ** ***** ** **** *** ******** ** ******* ** ****** ** ********** ******* *** ****** **** *** ****** *************** ********** ****** *** ********* ************** ******* ** *********** ******** ******** ** ********* ************** *** ****** ****** *** *** ************

** ****** ** **** ********* *** ****** ***** ********* ******* ** ****** ** ********* ** *** ******** ** ************** ********** **** ***** ** ******** ** ******** ** ******* **** ** *** ** **** ************ ***** **** ***** ********* ***** ******** ********** **** ********* ***** ********* **** ****** **************

**** ******** *** ************* ********* ** ****** ********* ** ****************** *************** ****************** ** ******* ************ *** **** ************* ***** ****** ** ****** ** ** ******** ** * ***** ***** *** *********** **** ******* *** * ******** *********** ** ***** **** ****** ******* ** ********* ** ***** ****** *** ****** ***** ** **** ** ***** ************ ** *** **** ** ********** *********** ** ** ******** **** ******* ** ***** ******** ***** ****** *********** ** *** ****************

********** *** ***** **************

**** ** ******** ********* *** *** ** *** ******* ** ****** ** *** **** *** ******* ************ ************ *********** ***** ********** *** **** **** ********* ********** ************ ******** **** ** ***** ** **** **** ********** ************ *** ************ ** ******* ** ******* **** *** ***** ** ****** **** ** **** ************** ******** ***** ******* ***** ** *********

************ ****** ***** **** ******** ** ******* **** ** ******* *** ** ***** *** ************ **** ********* *** **** ******** ** ***** ** ** **** *** **** *** *** **** ********** **** ***** *******************

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Centre Actu

Voir plus d'articles