Arrêt de travail à la prison de Louvain et à celle de Saint-Gilles

Le personnel de la prison de Louvain a arrêté le travail sur le coup de 14 heures afin d’exiger le transfert de Farid Bamouhammad, ce que la direction générale des établissements pénitentiaires ne fera que lorsqu’elle le jugera « nécessaire et opportun ». Une action est également en cours à Saint-Gilles où les travailleurs dénoncent la surpopulation au sein de l’établissement. Selon le porte-parole de la direction générale des établissements pénitentiaires, une trentaine de travailleurs y étaient à leur poste dans la matinée. Ils ont reçu l’appui d’une dizaine d’agents et de membres de la protection civile. Dans l’après-midi, seuls 20 gardiens n’avaient pas débrayé.