Notre débat du jour: le Tour de France est-il déjà terminé pour Philippe Gilbert?

On l’avait déjà annoncé en début de Tour de France: Philippe Gilbert avait deux étapes parfaitement taillées pour lui en cette première semaine de Tour de France. À Seraing, un coureur a tapé dans sa roue et, obligé de refaire un léger retard, Gilbert n’a pu revenir à temps sur la tête de la course. Pas de chance.

Vers Boulogne-sur-Mer, un autre coureur lui a tapé dedans et avec une chaussure cassée, impossible pour Gilbert d’accompagner le peloton. Pas de chance non plus...

Mais maintenant, il faut penser à autre chose. Les prochaines étapes sont soit de plaine soit en montagne, des terrains sur lesquels le coureur de la BMC n’est pas forcément le plus à l’aise pour jouer la victoire. Et puis, son équipe a un autre objectif, bien plus important en tête: le maillot jaune. Cadel Evans est le leader de l’équipe, comme l’a déjà rappelé de nombreuses fois Philippe Gilbert.

D’ailleurs, à l’arrivée à Boulogne-sur-Mer, il a directement demandé des nouvelles de son équipier australien car il veut désormais se mettre à son service.

Et puis, il y a les Jeux olympiques en point de mire, une semaine après l’arrivée du Tour à Paris. Il n’est pas temps de prendre des risques inutiles et manquer la médaille d’or à Londres...