Les clubs de foot pourront eux-mêmes infliger des sanctions à leurs supporters excités

Le temps où les amateurs du ballon rond se livrant à des actes de vandalisme ne pouvaient être verbalisés que par la police est révolu. Dès le lancement de la nouvelle saison de football, les clubs pourront décider eux-mêmes de la sanction à infliger à ces supporters. C’est ce qu’indiquent jeudi les quotidiens De Standaard, Het Nieuwsblad, Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

La Commission de l’Intérieur de la Chambre a approuvé mercredi plusieurs propositions après concertation avec les clubs de foot. Un club pourra ainsi infliger lui-même une peine de travail à un supporter, en concertation ou non avec la police.

Nettoyer le stade après un match, peindre les clôtures, passer la serpillière dans la cantine,... ”, détaille le parlementaire Michel Doomst (CD & V). “ Les clubs auront dorénavant, pour des cas déterminés, la possibilité de trouver eux-mêmes une peine de travail adaptée ”.

Cette nouvelle mesure ne sera pas imposée aux clubs. “ Ils ne sont pas tous enthousiastes par rapport à ces propositions. C’est pourquoi ils auront le choix d’appliquer ou pas les sanctions alternatives ”.

Ces propositions doivent normalement être approuvées la semaine prochaine en séance plénière. Les clubs de foot de Division 1 contactés par le quotidien Het Nieuwsblad réagissaient pour l’instant de manière positive à ces nouvelles dispositions.