Madrid paie plus cher pour emprunter, nouvelles coupes budgétaires attendues

L’Espagne a payé plus cher aujourd’hui pour emprunter sur l’échéance-phare à dix ans, signe de la tension persistante des investisseurs, peu avant une réunion cruciale de la BCE et alors que le pays devrait annoncer bientôt de nouvelles coupes budgétaires. Le Trésor espagnol, qui émettait aussi des obligations à trois et quatre ans, a réussi à lever 3,001 milliards d’euros, le maximum visé, et ainsi il a déjà bouclé 65,2 % de son programme annuel, a précisé le ministère de l’Économie. Mais il a payé plus cher sur l’échéance à dix ans, la plus surveillée par le marché, devant concéder un taux moyen de 6,430 % contre 6,044 % lors de la dernière émission similaire, le 7 juin.