Les mosquées se multiplient en Wallonie et à Bruxelles

Il y a quinze jours, “ La Meuse ” dévoilait en exclusivité le projet de la communauté musulmane. Objectif: bâtir une nouvelle mosquée avec un minaret de 18 mètres pouvant accueillir 1.500 personnes. Un projet qui semble pharaonique mais qui n’a rien d’ illogique.

En 1999, 1,8 % de la population se définissait comme appartenant à l’islam. Dix ans plus tard, une étude de la Fondation Roi Baudoin montre que cette proportion est passée à 5 %. Semsettin Ugurlu, le président de l’exécutif des musulmans de Belgique avance même un chiffre:“ Je dirais qu’il a un peu près 700.000 musulmans en Belgique ”. Pas étonnant que le nombre de pratiquants augmente.

3 sources de financements

Pour construire leurs nouvelles mosquées, les musulmans de Belgique ont recours à différentes sources de financement: “ Il y a d’abord l’argent des fidèles ”, explique Jean-François Husson, économiste à l’ULg et fondateur de l’Observatoire sur les relations administratives entre les cultes, la laïcité organisée et l’Etat. “ À côté de ce financement classique, il y a aussi l’intervention d’états étrangers. La troisième source de financement pour bâtir ces lieux de culte, c’est les pouvoirs publics. ”