Nicolas Bedos condamné pour injures envers des policiers

En janvier 2011, l’humoriste français avait passé 2 nuits en cellule de dégrisement. Ce qu’il a raconté sur les ondes de Canal +. Mais il avait ajouté quelques commentaires guère appréciés par les policiers. Il faut dire qu’il les avait traités de “flics odieux ” et avait estimé qu’il avaient un “ QI d’un poulpe mort ”.

De quoi irriter...

Ce vendredi, il a été condamné pour “ injures publiques ”.