Servais Verherstraeten veut un think tank sur la réforme de l’État

Dans l’administration, il y a des centaines voire des milliers de fonctionnaires pour toutes les compétences, mais pour la réforme de l’Etat il n’y a rien”, a-t-il déclaré aux quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard.

Le secrétaire d’Etat souhaite que ce centre ne coûte pas trop cher, mais rassemble les expertises des hommes politiques, des académiciens, des avocats et des collaborateurs parlementaires sur toutes les questions communautaires. Cet organe devrait également être prêt à diriger des réformes de l’Etat dans le futur.

Servais Verherstraeten souhaite qu’un dialogue permanent sur la structure de l’Etat soit mis en place pour éviter les affrontements entre francophones et néerlandophones. “Nous avons besoin de stabilité communautaire afin de pouvoir faire des progrès dans d’autres matières.