JO de Londres 2012: le bilan des Belges à Pekin en 2008

Une médaille d'or, une médaille d'argent et dix sportifs dans le top 8, ce fut le bilan de la délégation belge aux jeux Olympiques de Pékin qui aura du attendre les deux dernières journées des compétitions d'athlétisme pour éviter de rentrer bredouille.

Le relais 4x100m féminin avec Olivia Borlée, Hanna Marien, Elodie Ouedraogo et Kim Gevaert avec une médaille d'argent et Tia Hellebaut en or à la hauteur ont en effet sauvé l'honneur du sport belge alors durement critiqué dans ses structures et sauvegardé sa fierté. Les critiques s'étaient en effet largement abattues sur les carences du sport belge, son problème structurel et son modeste financement.

Tia Hellebaut, la championne olympique et porte-drapeau de la cérémonie de clôture, a défendu le travail de ses collègues, "on ne peut pas demander plus à des athlètes qui font déjà le maximum. C'est un travail énorme, on voit des sportifs belges finir 4e, 5e, 7e, ce sont les jeux Olympiques..."

Si proches du podium...

Ainsi, au pied du podium, à la 4-ème place, Tim Maeyens aura manqué d'un fifrelin une médaille en skiff à l'aviron, les Diablotins en football ont rêvé longtemps d'une médaille avant de subir la loi du Nigéria en demi-finale puis du Brésil pour cette fameuse 3-ème place qui leur tendait les bras.

Il n'a pas manqué grand-chose non plus au duo Iljo Keisse et Kenny De Ketele, 4e dans la course par équipes, l'Américaine, en cyclisme sur piste.

Le relais 4x400m messieurs en athlétisme avec Kevin Borlée (qui a manqué d'un cheveu une place en finale du 400m individuel), Jonathan Borlée, Cédric Van Branteghem et Arnaud Ghislain, 5-ème en finale avec le record de Belgique, avaient justifié leur place au jeu si chèrement défendue par Jacques Borlée leur coach.

En judo, c'est Dirk Van Tichelt qui avait pris la 5-ème place en -73kg, alors qu'Ilse Heylen prenait, elle, la 7-ème en -52kg.

Brian Ryckeman aussi prenait la 7-ème place dans le marathon de natation, l'épreuve du 10km en eau libre, pour la première fois organisée aux jeux Olympiques.

Avec le diplôme olympique en poche, 8e, Bart Poelvoorde et Christophe Raes ont sauvé aussi leur contrat de sportif d'élite pour poursuivre leur deux de couple en aviron.

Mario Aerts aussi aura pris cette 8-ème place dans le course sur route en cyclisme.

Evi Van Acker, 8-ème en Laser Radial, aura clôturé son épreuve de voile dans le top 8.

Au-delà du top 8

En natation, si les Belges n'ont atteint aucune finale, s'arrêtant au stade des séries, hormis pour Elise Matthysen en demi-finales du 100 et 200m brasse, preque tous auront battu leur record personnel, synonyme pour 5 des 6 nageurs (seul François Heersbrandt sur 100m papillon sera resté en-deça de sa meilleur marque) de 7 nouveaux records de Belgique avec Tom Vangeneugden (1.500m libre), Glenn Surgeloose (200m libre), Elise Matthysen (100m et 200m brasse), Mathieu Fonteyn (200m papillon) et Yoris Grandjean (50m et 100m libre).

Pour son retour sur la scène olympique, le hockey sur gazon messieurs avait pris la 9-ème place.

A retenir de ces jeux Chinois, la très belle course d'Axel Zeebroek sur le triathlon, finalement 13-ème.

Gaëlle Mys était parvenue à se qualifier in-extremis pour la finale allround en gymnastique où elle finissait 24-ème.

Karin Donckers était aux portes du top 8 aussi, avec une 9-ème place au concours complet d'équitation.

D'autres avaient des rêves avoués de médailles comme Iljo Keisse qui manque sa course aux points, 12-ème sur la piste en cyclisme, Sven Nys, 9-ème en mountainbike après s'être accroché au groupe de chasse derrière Absalon pour une place sur le podium, Catherine Jacques en judo sortie dès le premier tour, Sebastien Godefroid et Carolijn Brouwer qui ont démâté dans l'avant-dernière régate en Tornado (voile) pour finir 12e.

Après avoir fait les qualifications en tête, Jos Lansink n'avait fini que 10-ème de la finale du saut d'obstacles (où les compteurs étaient remis à zéro).

Hormis Aerts dans la course sur route en cyclisme, ce fut la déception côté belge et sur le contre-la-montre, Maxime Monfort qui avait du se contenter d'une 26e place. Devant le retour en boulet de canon de Chinoise, Kevin De Bont et Bob Maesen s'étaient vu souffler une place en finale en K2 sur 1.000m.