Bradley Wiggins répond aux accusations de dopage

Et ces accusations de dopage, cette comparaison avec les US Postal, Bradley Wiggins ne les a pas bien vécus. Au contraire. Rappelez-vous, il s'était emporté contre les journalistes il y a quelques jours et avait quitté des journalistes médusés par cette attitude. 

A l'aube de cet 12e étape de transition, remportée par David Millar, Bradley Wiggins a envoyé une lettre aux médias britanniques

Le coureur de la Sky y confie son sentiment sur la situation. 

Voici quelques extraits:

"En France, un coureur dopé comme Richard Virenque est un héros. En Angleterre, non".

"Je perdrais tout si je me dopais: ma réputation, ma famille, mes amis, mes médailles olympiques. Tout ce que j'aime."

"Si je me dopais, tous les yeux se braqueraient sur moi en allant conduire mes enfants à l'école."

"Des membres de ma famille travaille dans le monde du cyclisme. Je n'ai pas envie de m'assoir sur mon lit dans ma chambre d'hôtel en me disant: "M...., j'espère qu'ils ne découvriront pas que je me dope."