Charleroi n’a plus le moindre attaquant valide sous contrat

Au moment de débuter la saison, Charleroi savait qu’il devait faire le ménage dans son noyau qui avait été champion en D2 afin de laisser de la place pour les nouvelles recrues. C’est surtout offensivement que le Sporting a su faire l’écrémage en rompant les contrats de Vuorinen et Smrekar, en vendant Moussa Gueye à Metz et en ne prolongeant pas Yagan et Verbist.

Mais aujourd’hui, aucun de ces cinq départs n’a été comblé. Et dans le noyau actuel des Zèbres, les deux attaquants toujours présents sont blessés.

Heureusement pour Yannick Ferrera, il peut compter sur la présence d’éléments en test comme André Fileccia ou Yves Washilly Tshibasu. Le Sporting avait également testé Maher Ameur, un attaquant tunisien. Mais on comprend qu’il n’est pas facile de préparer le grand retour en D1 dans ces conditions.