Foot (D.3): Une première apparition convaincainte pour l’Union

TOURNAI 1

UNION SAINT-GILLOISE 1

Les buts: 41e Bombele (0-1), 55e Custovic (1-1).

Tournai: Martin (46e Vandervelden), Motte (46e Foucart), Boulmenakher (46e Delbeeke), Cissé, Delval, Désiré, Verbbrughe, Delannoy, Vervalle, Custovic et Sonko (46e Baroux).

Union: Sadin (46e Govoni), Cabeke (46e Rogojina), Vanhamel, Hoyois (46e Fosse), De Castris, Braeckman (46e Leonidas), Dandois, Sow, Chaïri (46e Mitsiaku), Godefroid (46e Cortellitti) et Bombele (72e Godfroid).

Ce qui est sûr, c’est que d’un point de vue strictement défensif, ça tient la route. Le tandem Vanhamel-Hoyois a déjà montré de la présence physique, du timing et plusieurs gestes défensifs intéressants. Un cran plus haut, Dandois a tout de suite prouvé qu’il avait du foot dans les pieds et qu’il a le potentiel pour peut-être devenir le joueur créatif de l’équipe.

Offensivement, c’est autre chose. L’Union cherche activement un voire deux attaquants de pointe, et Bombele, même s’il a marqué un but remarquable juste avant le repos, après avoir roulé dans la farine son opposant, devra être revu. Les Bruxellois, qui menaient 0-1 au repos, auraient probablement mérité d’inscrire un second but mais Chaïri manqua une énorme occasion à bout portant. C’était à peu près tout ce qu’il fallait retenir d’une première période mièvre au cours de laquelle les jaune et bleu, qui jouaient en blanc pour l’occasion, avaient eu le monopole du ballon.

Tournai se réveillait vite après le repos, probablement parce que les nombreux changements dans les rangs de l’Union eut pour effet d’affaiblir l’ équipe et d’ôter les quelques automatismes déjà réglés. Custovic égalisait rapidement sur un but construit après une grossière perte de balle et l’ancien joueur de Mouscron et du Beerschot faillit bien faire un bis repetita par la suite. Govoni, qui avait remplacé Sadin, dut même sortir le grand jeu pour empêcher un superbe effort de Vervalle puis un face-à-face avec Custovic de faire pencher la balance en faveur des Hennuyers.

L’Union a beau avoir affronté une équipe de Promotion, sur papier, Tournai, c’est clairement un niveau au-dessus et si l’entité de la ville des “ cinq clochers ” n’était pas descendue pour raisons administratives, elle aurait certainement figuré dans le Top 5 de D.3. Tout ceci pour situer la qualité du résultat de l’Union hier après-midi.