En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil

Sarah Barzotti n’en revient toujours pas du flot d’insultes qui est tombé sur sa tête depuis le 12 août, jour où les trois chiens qu’elle possédait avec Maher, son compagnon, ont été saisis. « On m’a traitée de tous les noms sans que je ne puisse me défendre. J’ai été lynchée sur les réseaux sociaux. On a dit que j’étais une éleveuse de chiens, ce que je n’ai jamais été. On a écrit que j’étais une mauvaise mère. Je n’en ai pas dormi pendant plusieurs nuits. Je suis suivie depuis par une psychologue tellement cela a été loin. Je n’osais plus sortir de chez moi », lâche la maman de deux petites filles qui croyait que tout cela allait être terminé. « Samedi, je me suis rendue avec Maher pour récupérer nos chiens qui avaient été saisis. Je dis bien « nos » car je ne suis propriétaire que de Pacayo. Nina et Paco sont les chiens de mon compagnon ».

Il s’agit d’un berger allemand et de deux jeunes bergers croisés malinois qui avaient été saisis après une énième fugue de l’un d’eux. « Dans le passé, nous avions déjà payé plusieurs amendes à la commune d’Ottignies », précise Maher Khmiri. « Au moins 500€. Quelques jours avant qu’on nous retire nos chiens, Sarah avait dû séjourner à l’hôpital, notre fille ayant un problème de santé. Elles y sont restées deux jours. Moi, j’étais déjà parti à l’étranger. Elles m’ont rejoint et c’est là, alors que nous étions à 1.500 km d’où nous habitons, qu’un policier nous a appelés. Il m’avertissait que Paco avait de nouveau fugué de notre maison. Il avait été retrouvé sur notre parking mais il fallait le récupérer. J’ai appelé un ouvrier de mon beau-père (NDLR : Claude Barzotti) qui s’est rendu sur place ». Puis, tout s’est emballé. « Comme nous étions absents, nos chiens ont été saisis alors qu’une personne était pourtant chargée de s’en occuper. On a affirmé qu’il y avait de la maltraitance. Un chien présentait une blessure… mais qui était toute récente ».

Le couple précise qu’il adore ses chiens. « Nous avions décidé de garder deux des petits de Nina qui avait eu une portée de 8 chiots. On les a tous pucés, sauf un qui devait être adopté par une personne qui s’est ensuite désistée ».

Des conditions

La bourgmestre d’Ottignies avait deux mois pour rendre une décision dans cette affaire de saisie. Finalement, Julie Chantry a décidé que le couple pouvait récupérer ses trois chiens à certaines conditions. « On doit aller dans un club canin, rehausser les clôtures et recevoir les visites d’un vétérinaire indépendant. Nos chiens disposent d’un appartement de 170 m2  », précise le compagnon de Sarah Barzotti qui nous envoie tous les documents prouvant la bonne foi du couple. « Quand nous sommes allés chez Sans Collier samedi, cela ne s’est pas très bien passé. Une employée s’est rendue dans la cage de Paco qui l’a mordue au mollet. J’ai été choquée par cette vision car il n’avait jamais mordu quand il vivait avec nous. La dame a été transportée à l’hôpital. J’ai demandé si je pouvais le laisser jusqu’au lendemain, le temps de la réflexion. On m’a répondu que ce n’était pas possible ».

Ils sont donc revenus avec les trois chiens. « Nous sommes heureux de les avoir récupérés mais nous sommes aussi dégoûtés par le nouveau déferlement de haine que nous subissons sur les réseaux sociaux. Si on les avait laissés là sur place ou si on n’en avait pris que deux, je suis sûre qu’on aurait subi le même traitement injuste ».

Pierre Nizet

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

***** ******** ****** ******* ******** *** ** **** ************ *** *** ****** *** ** ***** ****** ** ** ****** **** *** *** ***** ****** ********* ********** **** ****** *** ********** *** ***** ******* ********** ***** ******** ** **** *** **** **** *** ** ** ****** ** ********** ****** ***** ******** *** *** ******** ******** ** * *** *** ********** *** ********* ** ******* ** *** ** ****** ****** ****** ** * ****** *** ********** *** ******** ****** ** ****** ** *** ***** ******* ********* ****** ** **** ****** ****** *** *** *********** ********* **** * ***** ***** ** ********* **** ****** ** **** ************ ****** ** ***** ** **** ******* ****** *** ******* *** **** **** ****** ***** ********* *************** ** ** **** ****** **** ***** **** *********** *** ****** *** ******* ***** ******* ** *** **** ******************* *** ** ** **** ************* *** ** ******* **** ** **** **** *** ****** ** *** ******************

** ******** ****** ****** ******** ** ** **** ****** ******* ******** ******** *** ******* ***** ****** ****** *** ******** ***** ** ****** ******** ************ ** ******* **** ****** ****** ***** ********* ******* ** ** ******* ********************** ******** ***** ******* ********** ***** ******* ******** ***** ***** ******* **** ****** *** ******* ***** ***** *** ********** ** ************* ***** ***** ***** ** ********* ** ******* ***** * **** ******** **** ****** **** ********** ****** ***** ** ************** ***** ******* ******* ** ******* **** ***** *** **** ******* ** ***** ** ******* **** ********* ******* ******** **** * ********* ** *************** *** **** ***** ** ******* ****** ** ***** ******* ** ***** ***** ********* *** ***** ******* **** ** ******* ** ************ ****** ******* ** ******* ** *** ********** ************ ****** ********* *** ******* ***** *** ************** ***** **** ******* ********* ************* **** ******* ******** *** ****** *** ***** ****** ***** ******** ******** ****** ******** ******** ** ****** ******** ** * ******** ******* * ***** ** ** ************* ** ***** *********** *** *********** **** *** ****** ***** *****************

** ****** ******** ******* ***** *** ******* ************ ****** ******** ** ****** **** *** ****** ** **** *** ***** ** *** ******* ** * ******* ** *** * **** ******* **** ** *** ****** ***** ******* *** *** ******** *** ******* ******* *******************

*** **********

** *********** ************* ***** **** **** **** ****** *** ********* **** ***** ******* ** ******* *********** ***** ******* * ******** *** ** ****** ******* *********** *** ***** ****** ** ********* *********** ********** **** ***** **** ** **** ****** ********* *** ********* ** ******** *** ******* ****** ************* ************* *** ****** ********* ****** *********** ** *** ** ********* ******** ** ********* ** ***** ******** *** **** ****** **** *** ********* ******** ** ***** *** ** ******* ************* **** ****** ****** **** **** ******* ******* **** ** ******* *** ***** **** ******* *** ********* ******* ****** **** ** **** ** **** *** ***** ****** ** ******* ****** ***** ******** *** ***** ****** *** ** ********* ****** ***** ***** ** ****** **** ***** ** **** * ***** ************ ** ************* ****** ******** ** ** ******* ** ******* ********** ********** ** ***** ** ** *********** ** ***** ******** *** ** ********** *** *****************

*** **** **** ******* **** *** ***** ******* ************ ****** ******* ** *** ***** ************ **** **** ****** ***** *********** *** ** ******* ************ ** ***** *** **** ********* *** *** ******** ******** ** ** *** ***** ******** *** *** ***** ** ** ** ****** ***** **** *** ***** ** **** ***** ******* ****** **** ** ***** ********** ****************

****** *****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Coronavirus

Voir plus d'articles