Bachar el-Assad doit quitter le pouvoir pour David Cameron

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé le président syrien à « partir », après l’attentat et les violences qui frappent Damas depuis plusieurs jours. À quelques heures du vote d’une nouvelle résolution de l’ONU, prévoyant des sanctions contre Damas, le Premier ministre britannique a jugé que le moment était venu pour le Conseil de sécurité des Nations unies de faire passer un message clair et ferme à propos des sanctions, dans le cadre du chapitre VII sans ambiguïté.