En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Si les bonnes tables foisonnent dans la Botte du Hainaut, elles semblent cohabiter sans souci, chacune jouissant d’une clientèle au minimum satisfaisante. Une des bonnes adresses de Chimay, on le sait, va disparaître : on parle ici de « LO’riginal », qui a établi ses quartiers voici cinq ans déjà, rue du Four, dans la Maison des Loupards, une des dépendances du château. « Notre collaboration avec le Château de Chimay prendra fin le 17 novembre », avait annoncé voici une vingtaine de jours Loïc Pierard, le chef de ce resto gastronomique coté 14/20 au Gault&Millau. « De nouveaux projets s’ouvrent à nous. »

« On recense 18 restaurants ou snacks à Chimay »

Leur avenir, Loïc Pierard et Marie Remy, sa compagne qui assure le service en salle, l’envisagent toujours dans le secteur Horeca, mais sous la forme d’un partenariat avec un collègue restaurateur tout aussi connu à Chimay, puisqu’il s’agit de Francis Eloy. « Je suis dans le métier depuis 25 ans », confie le patron du « Beauchamp », resto situé chaussée de Mons, le long du circuit de Chimay. « Chimay est une région festive, où on aime s’amuser. La ville est réputée pour sa gastronomie, notamment auprès de nos amis du nord de la France. Je pense qu’on recense 18 restaurants ou snacks sur l’entité chimacienne, mais ce n’est pas un souci, plus l’offre est large, mieux c’est. »

Une carte et un décor revisités

Cette offre, les deux chefs entendent la conforter, voire même l’élargir un brin. « Dans ce métier, il faut savoir se remettre en question », ajoute Francis Eloy. « Avec Loïc, on va commencer par revisiter la carte du Beauchamp. On a déjà travaillé ensemble lors de la retransmission sur écran géant, au circuit de Chimay, de la Coupe du Monde de football, en 2018. Notre collaboration en cuisine, au sein d’une brigade de cinq personnes, ne devrait pas poser problème. On continuera toujours à travailler de bons produits, mais peut-être d’une manière un peu différente, avec une nouvelle présentation. »

Le « Beauchamp », en plus de plats retravaillés, bénéficiera aussi d’un petit coup de jeune au niveau de la décoration de ses salles pouvant accueillir 132 personnes. Ces changements sont annoncés pour la fin de cette année. « Et en 2020, on fermera juste le lundi, et plus le mardi soir », ajoute celui qui a débuté au Café des Touristes (Virelles) et a aussi tenu le Grand Café, sur la Grand-Place de Chimay.

Faire revivre « Aux Armes de Chimay »

C’est justement là, au cœur de la Principauté, que les deux nouveaux associés comptent développer un second projet ensemble.

Voici quatre ans, Francis Eloy y a en effet acheté, juste à côté de l’Hôtel de Ville, un beau bâtiment qui abritait la taverne-restaurant « Aux Armes de Chimay ». Une adresse que les deux chefs entendent bien faire revivre. « Pour l’instant, j’ai juste aménagé deux appartements à l’étage », détaille M. Eloy. « À deux, on va enfin pouvoir avancer dans ce projet qui nous tient à cœur. »

Les deux compères parlent de « concept novateur » sans trop vouloir dévoiler ce que proposera réellement « Aux Armes de Chimay ».

La vitrine des produits de la Brasserie de Chimay

Ce qu’ils souhaitent, c’est avant tout travailler en étroite collaboration avec la Brasserie de Chimay et devenir en quelque sorte la vitrine des produits des Pères Trappistes qui fait défaut en centre-ville. Les touristes, pour goûter Bleue, Rouge, Triple ou Dorée servies au fût, doivent en effet mettre le cap sur l’Auberge de Poteaupré, à Bourlers. Les trappistes auraient ainsi une adresse de référence, bien visible, sur la Grand-Place.

Leur futur établissement « Aux Armes de Chimay », Loïc Pierard et Francis Eloy souhaitent aussi le rendre accessible tard le soir. « En semaine, après 22h, il est pratiquement impossible d’aller boire un verre à Chimay. On aimerait ouvrir cette taverne-resto au moins jusque minuit en semaine. »

Les premiers clients de cette enseigne remise au goût du jour ne sont pas attendus avant fin 2020, début 2021, puisque tout l’aménagement intérieur du bâtiment doit encore être mené.

Jean-Luc Papart

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

** *** ****** ****** ********** **** ** ***** ** ******** ***** ******** ********* **** ****** ******* ********* ******* ********** ** ******* ************** *** *** ****** ******** ** ******* ** ** ***** ** ******************* ** ***** *** ** ***************************** *** * ******* *** ********* ***** **** *** ******* *** ** ***** **** ** ****** *** ********* *** *** ************ ** ********* ************* ************* **** ** ******** ** ****** ******* *** ** ** ***************** ***** ******** ***** *** ********* ** ***** ***** ******** ** **** ** ** ***** ************* ***** ***** ** ***************** ********** ******** ******* *********** ** *************

********** ******* ** *********** ** ****** ** **************

**** ******* ***** ******* ** ***** ***** ** ******** *** ****** ** ******* ** ****** ************** ******** **** ** ******* ******* **** **** ** ***** ****** *********** **** ** ********* ************ **** ***** ***** ** ******* *********** ******** ** ******* ***** ********** **** **** ** ******* ****** ** ************ ****** ** ****** ** ************************** ***** ****** ********* ** ***** ** **** ** ******* ** ******* ************** *** *** ******* ******** *** ** **** *********** ** ***** *** ********* **** ** ************ ********* ******* ** *** **** ** **** ** ** ******* ** ***** ******* ******* ** *********** ** ****** *** *********** ************ **** ** ******* *** ** ****** **** ********* *** ****** ***** ****************

*** ***** ** ** ****** **********

***** ****** *** **** ***** ********* ** ********** ***** ***** ************ ** ***** ************ ** ******** ** **** ****** ** ******** ** ***************** ****** ******* ***** ************ ****** ** ** ********* *** ********* ** ***** ** ********** ** * ****** ********** ******** **** ** ** ************** *** ****** ******* ** ******* ** ******* ** ** ***** ** ***** ** ********* ** ***** ***** ************* ** ******** ** **** ******* ******* ** **** ********** ** ******* *** ***** ********** ** ********** ******** ** ********** ** **** ********* **** ********** ******* ******** ** *** ************ **** *** ******** **********************

** ************************** ** **** ** ***** ************** ************* ***** ****** ***** **** ** ***** ** ****** ** ** *********** ** *** ****** ******* ********** *** ********** *** *********** **** ********* **** ** *** ** ***** ******* ********** ** ***** ** ******* ***** ** ****** ** **** ** ***** ************* ****** ***** *** * ******** ** ***** *** ********* ********** ** * ***** **** ** ***** ****** *** ** *********** ** *******

***** ******* *********** ***** ** **************

******* ********* **** ** ***** ** ** ************* *** *** **** ******** ********* ******** *********** ** ****** ****** *********

***** ****** **** ******* **** * * ** ***** ******** ***** ** ****** ** ********** ** ****** ** **** ********* *** ******** ** ****************** *********** ***** ** *************** *** ******* *** *** **** ***** ********* **** ***** ******** ************ ************ ****** ***** ********* **** ************ ** ******************* ********* ** ***** ********** ***** ** ** ***** ******* ******* **** ** ****** *** **** ***** ** **************

*** **** ********* ******* ** *************** **************** **** **** ******* ********* ** *** ********* *********** *********** ***** ** ***************

** ******* *** ******** ** ** ********* ** ******

** ******** *********** ******* ***** **** ********** ** ******** ************* **** ** ********* ** ****** ** ******* ** ******* ***** ** ******* *** ******** *** ****** ********** *** **** ******* ** ************* *** ********** **** ******* ****** ****** ****** ** ****** ******* ** ***** ******* ** ***** ****** ** *** *** *********** ** *********** ** ********* *** ********** ******** ***** *** ******* ** ************ **** ******** *** ** ************

**** ***** ************** *********** ***** ** *************** ***** ******* ** ******* **** ********** ***** ** ****** ********** **** ** ***** ********** ******** ****** **** ** *** ************ ********** ********* ***** ** ***** ** ******* ** ******** ****** ***** ************* ** ***** ****** ****** ** ****************

*** ******** ******* ** ***** ******** ****** ** ***** ** **** ** **** *** ******** ***** *** ***** ****** ***** ******* **** **************** ********** ** ********* **** ****** ***** ******

******** ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Coronavirus

Voir plus d'articles