Jemappes: les tortionnaires de Jean et Emilie restent en prison

Ensemble, ils ont, pendant 6 mois, rendu la vie impossible à ce couple de personnes sans défense. Demandes répétées de cigarettes, de canettes de bière… “ Dès que nous avons fini par accepter, espérant être tranquilles, c’est le contraire qui s’est produit, explique Jean. Ils sont entrés chez nous. Ils ont écrit des tags sur notre mur de salon, déféqué sur le couvercle d’un seau, mais aussi par terre, chez nous. Ils nous ont jeté leurs déjections à la figure. Nous étions traumatisés. ”

A moins d’un appel, Jason et “ Tabou ” resteront un mois de plus derrière les barreaux pour traitements inhumains et dégradants.