Basket : Arbitre de basket, policier à Waterloo

Serge De Coster a, depuis sa plus tendre enfance, été bercé par le basket. Chose compréhensible lorsque l’on sait que son papa, Paul, a, lui aussi, été arbitre international. “ Le basket, c’est la grosse passion de ma vie. Je suis tombé dans la marmite depuis tout petit. J’ai joué jusqu’à mes 15 ans. Ensuite, je me suis dirigé vers l’arbitrage. Je dois bien avouer que j’étais plus fort avec un sifflet qu’avec un ballon ”, sourit Serge De Coster.

Un feeling qui s’est révélé très judicieux quand on voit la carrière embrassée par le policier waterlootois. “ J’ai commencé avec 5 ans d’arbitrage en provincial. Puis, je suis passé en D4 à 21 ans. Cinq ans plus tard, je faisais mes débuts en première division. ” Une précocité qui fera de lui l’un des plus jeunes arbitres à atteindre ce niveau à l’époque. Avant la consécration à 31 ans et le début de sa carrière internationale. En 36 ans de services, Serge De Coster aura sifflé pas moins de 700 rencontres en D.1, 200 en coupe d’Europe et 100 matches lors des tournois européens. Avec tout de même un rêve inassouvi.

>Retrouvez la suite du portrait de Serge De Coster dans votre Capitale de ce vendredi