Jeu de balle: Acoz face à Thieulain sur la Grand-Place de Bruxelles

>Un véritable événement pour la société d’Acoz ?

Je suis le club depuis sa montée en nationale 1 en 2005 et l’entrée au comité d’Alain Charlier. Pour les Coquis, il s’agira d’une grande première. Personne ne s’attendait à pareille réussite à l’issue du premier tour. N’avons-nous pas battu tous les ténors ?

>Comment se déroulera la journée?

Le club a loué trois cars et nous disposerons aussi de celui de la commune de Gerpinnes. Les édiles communales seront d’ailleurs fortement représentées. Le rendez-vous est fixé à 9heures 30 en notre local de Moncheret. Le départ vers Bruxelles est prévu vers dix heures quinze. Temps libre en la capitale pour le dîner avant l’ouverture des hostilités à 15 heures par les clubs flamands de Kerksken et Baasrode. Nous avons réservé 150 places assises du côté de l’Hôtel de Ville, bien à l’ombre.

>L’ambition est de disputer la grande finale ?

Ce serait déjà une belle réussite. Mais avant cela, il s’agira d’écarter Thieulain. Nous nous sommes imposés près de Leuze mais les Canaris ont pris leur revanche à Moncheret. Le débat s’annonce fort ouvert. Retrouver Kerksken ou Baasrode en finale nous comblerait. Et pourquoi pas, cerise sur le gâteau, le tout grand exploit? Tout est possible, surtout en sept jeux.

>Aucun problème au sein de l’équipe ?

Gwen Soulier, qui relève de blessure, sera bien reposé. Il n’a pas disputé le Tilburck. Nous aurons encore trois grands objectifs cette saison, et cela sans compter le 8 de Septembre, avec la Grand Place, la Coupe de Belgique la semaine prochaine à Acoz et enfin les playoffs. Nous espérons décrocher au moins une fois la timbale. Mais le championnat reste évidemment prioritaire.