En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

C’est une figure emblématique de la politique chimacienne qui s’apprête à tirer sa révérence. Son nom figurait sur les bulletins de vote des six dernières élections communales ! Et il s’est étalé à la Une des journaux au lendemain du 14 octobre 2012, quand Françoise Fassiaux-Lotten a pris le pouvoir au pays des moines et des princes. « J’ai réussi là où on ne m’attendait pas, c’est un peu le fil rouge de ma vie », nous disait la citoyenne de Bourlers après ce scrutin qui, pour la première fois à Chimay, avait donné les clés de la Ville à une femme, qui plus est laïque et socialiste !

« Il faut bien s’arrêter un jour, il n’y a pas de bon moment pour ça, mais le mieux c’est de le fixer soi-même », confie Mme Fassiaux à propos de la démission qu’elle remettra en décembre. « Et je pense que mes colistiers sont prêts à travailler sans moi. Je continuerai à assister aux réunions du groupe, mais les conseils communaux, c’est fini ! »

« Je garde un souvenir illuminé de ce mayorat »

Le mayorat obtenu en 2012 reste le point d’orgue de l’ex-députée régionale qui siège désormais comme conseillère de la minorité. « Je garde un souvenir illuminé de ces six ans : c’était génial, mais qu’est-ce qu’on a bossé ! », s’exclame l’ex-prof de français. « Stéphane (Meessen) a remis de l’ordre au service Travaux, Maryse (Gobeaux) a abattu un boulot fantastique pour les cimetières, les fabriques d’église et l’entretien des logements, Benoît (Van de Weghe) a super bien travaillé au CPAS et a rénové toute une série d’écoles, Olivier (Sobry), avec le concours de Florent (Thonet), a développé le pôle sportif et Tanguy (Dardenne), tout en gérant les finances, a lancé la participation citoyenne. Et je n’oublie pas les autres, comme Patrick (Jacques) qui a remis Sudhaina sur les rails. Tout le monde travaille et peut prendre la parole chez nous. »

Une de ses grandes fiertés, c’est d’avoir recréé du lien avec le citoyen. « Notamment via le budget participatif dont je regrette qu’il n’ait pas été prolongé par la nouvelle majorité. C’est triste de détricoter ça, de stopper une opération qui permettait aux gens de se réapproprier leur village. Tout comme la décentralisation des conseils dans les villages ; ça attirait du monde. »

Si elle s’apprête « à quitter une équipe formidable », Mamy Fassiaux continuera à participer aux activités du groupe BOUGE et, au besoin, à solliciter les relais qu’elle a établis et consolidés au fil des ans à la Région. « Le travail de députée m’a aussi beaucoup plu, puis c’est important, pour faire avancer des dossiers, de connaître du monde à ce niveau. Grâce à ma présence au sein de la commission pour la francophonie, j’ai aussi eu le privilège de beaucoup voyager, en Afrique, en Asie, au Québec… »

« Un citoyen de Chimay égale un citoyen de Charleroi »

Œuvrer pour le bien de son entité a toujours été le leitmotiv de Françoise Fassiaux, « même quand j’étais dans l’opposition », dit-elle. « J’ai, par exemple, amené 28 lits de gériatrie à l’hôpital quand j’étais en minorité. Et avec mes contacts à la Région et ailleurs, j’ai obtenu des subsides importants : pour la nouvelle aile de l’hôpital, par exemple, ou encore le pôle sportif. Mon credo pendant 30 ans, ça a été de dire qu’un citoyen de Chimay valait un citoyen de Charleroi ou Liège, qu’il nourrissait les mêmes besoins et devait bénéficier des mêmes droits. »

La socialiste n’est pas non plus restée enfermée à l’intérieur des frontières de son parti : « Plusieurs mayeurs de ma région sont devenus de bons amis, comme Willy Decuir (Froidchapelle), Albert Depret (Momignies), Raymond Douniaux (Couvin) ou encore Jean-François Gatelier (Sivry-Rance), celui que j’appelle le cow-boy du sud. »

Vous l’aurez compris, son franc-parler, son goût pour les blagues et son esprit festif, Françoise Fassiaux, au contraire de sa carrière politique, n’entend pas les abandonner de sitôt.

Jean-Luc Papart

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

******* *** ****** ************* ** ** ********* *********** *** ************ ** ***** ** ************ *** *** ******** *** *** ********* ** **** *** *** ********** ********** ***************** ** ** ******* ******* ** ** *** *** ******** ** ********* ** ** ******* ***** ***** ********** *************** * **** ** ******* ** **** *** ****** ** *** ******** ************** ******* *** *** ** ** ************* **** ******* ** *** ** *** ***** ** ** ************ **** ****** ** ********* ** ******** ****** ** ******* **** **** ** ********* **** ** ******* ***** ****** *** ***** ** ** ***** ** *** ****** *** **** *** ******* ** *****************

********** **** **** ************ ** ***** ** ***** * *** ** *** ****** **** **** **** ** ***** ******* ** ** ***** ****************** ****** *** ******** ** ****** ** ** ********** ********* ******** ** ********** ********** ** ***** *** *** ********** **** ****** ** ********** **** **** ** *********** ** ******** *** ********* ** ******* **** *** ******** ********** ******* *******************

********** ***** ** ******** ********* ** ** ***************

** ******* ****** ** **** ***** ** ***** ********* ** **************** ********** *** ****** ********** ***** ************ ** ** ********** ********** ***** ** ******** ********* ** *** *** ********** ********** ******** **** *********** ******* * ********************** *********** *********** ** ********** ***************** ********* * ***** ** ********* ** ******* ******** ****** ********* * ****** ** ****** *********** **** *** ************ *** ********* *********** ** ************* *** ********** ******* **** ** ****** * ***** **** ********** ** **** ** * ******** ***** *** ****** ************ ******* ******** **** ** ******** ** ******* ********* * *********** ** ***** ******* ** ****** *********** **** ** ******* *** ********* * ****** ** ************* ********** ** ** ********** *** *** ******* ***** ******* ********* *** * ***** ******** *** *** ****** **** ** ***** ********* ** **** ******* ** ****** **** *************

*** ** *** ******* ********* ******* ********* ******** ** **** **** ** ******** ***************** *** ** ****** ************ **** ** ******** ******* ******* *** ***** ********* *** ** ******** ********** ******* ****** ** *********** **** ** ******* *** ********** *** ********** *** **** ** ** ************* **** ******** **** ***** ** ***************** *** ******** **** *** *************** *** ******** ** **************

** **** ************ ********** ******* *** ******* ******************* **** ******** ********** ** ********** *** ********** ** ****** ***** *** ** ******* ** ********** *** ****** ********* * ******** ** *********** ** *** *** *** ** ** ******** ********** ******* ** ********* ***** ***** ******** **** **** ******* ********** **** ***** ******* *** ********* ** ********** ** ***** ** ** ******* ****** ** ** ********* ** **** ** ** ********** **** ** ************* ****** ***** ** ** ********** ** ******** ******** ** ******** ** ***** ** ******************

********** ******* ** ****** ****** ** ******* ** *****************

******* **** ** **** ** *** ******* * ******** ***** ** ********* ** ********** ********* ************* ***** ********** **** *********************** ********* *************** *** ******** ****** ** **** ** ********** ** ************ ***** ********** ** ********** ** **** *** ******** ** ** ******* ** ********* ****** ****** *** ******** ***************** **** ** ******** **** ** ************* *** ******** ** ****** ** ***** ******** *** ***** ******* ** **** *** * ***** ** **** ******* ******* ** ****** ****** ** ******* ** ********* ** ******* ******* *********** *** ****** ******* ** ****** ************ *** ****** ***************

** ********** ******* *** *** **** ******* ********* ** ************** *** *********** ** *** ************ ***************** ******* ** ** ******* **** ******* ** **** ***** ***** ***** ****** **************** ****** ****** ************ ******* ******** ******** ** ****** ************** ******** ************** ***** *** *********** ** ******* ** ************

**** ********* ******** *** ************* *** ***** **** *** ******* ** *** ****** ******* ********** ********* ** ********* ** ** ********* ********** ********** *** *** ********** ** *******

******** ******

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Max

Voir plus d'articles