Anzhi ne veut plus de Mehdi Carcela qui pourrait débarquer à... Anderlecht

Plusieurs clubs sont venus aux renseignements: Portsmouth en Angleterre, Lille et Rennes en France, Palerme, la Roma et Udinese en Italie. Udinese que Carcela aurait rallié il y a douze mois s’il n’avait pas privilégié l’option russe, convaincu, après sa grave blessure survenue lors de Genk-Standard en mai 2011, qu’on lui mettrait moins de pression pour revenir dans le coup en Russie qu’en Italie.

S’il est attentif à toutes les opportunités, Carcela, lui, ne cache pas qua sa priorité va à un club situé le plus près possible de la Belgique. Français donc, ou... belge. Et sur ce plan-là, Anderlecht tient la corde. C’est en tout le cas le seul club du pays à avoir manifesté un intérêt pour le Marocain, que certains ont pourtant cité au Standard (aucun contact n’a été noué) et au FC Bruges (qui n’a plus donné signe de vie depuis un moment). Carcela ne serait pas réfractaire, loin s’en faut, à l’idée de poursuivre sa carrière à l’ombre du stade Constant Vanden Stock...