Décès de Michel Daerden: Ludivine Dedonder pleure son mentor et ami

Je l’ai appris brutalement, par hasard, en ouvrant mon ordinateur... Son visage est apparu sur l’écran”. Ludivine Dedonder a appris le décès de Michel Daerden en début de soirée. L’après-midi, en famille, elle n’avait pas eu connaissance du décès de l’homme avec qui elle a travaillé pendant six ans. “ C’est très dur, quand on a travaillé pour lui… On l’adorait ou on le détestait, mais quand on avait travaillé avec lui, on ne pouvait que l’apprécier ”, raconte l’échevine, en larmes. Avec le temps, elle le voyait plus rarement, ces dernières années. “ Il me manquait parfois, il était toujours avec nous, il avait toujours un petit mot, il n’hésitait pas à nous soutenir quand ça n’allait pas… C’est un homme qui avait un grand cœur. ” Un homme au grand coeur, mais aussi un mentor, puisqu’ “ en politique je luis dois tout ce que je suis devenue. C’est lui qui nous a poussés, nous les jeunes de son cabinet, a nous présenter aux élections dans nos communes respectives.