Coupe de Belgique: Alexandre Karagianis a reçu son premier contrat pro avec le Brussels

>Alexandre, vous venez de parapher votre premier contrat professionnel, comment vous sentez-vous?

Je suis super content évidemment. C’est le fruit du travail de plusieurs années, je prends ça comme une récompense. Mes parents m’ont toujours soutenu, ils ont toujours été là pour moi. Ils me disaient de jamais lâcher même dans les moments difficiles et de toujours croire en mes qualités. Maintenant, me voilà avec un premier contrat, c’est génial.

>Vous êtes un petit nouveau, décrivez-vous en quelques mots pour ceux qui n’ont pas encore la chance de vous connaître?

Je suis d’origine grecque, d’Igoumenitsa plus précisément. C’est une petite ville située en face de Corfou. Je pars souvent là-bas, j’ai des liens forts avec ma famille. Sinon, je suis quelqu’un de calme avec un caractère bien trempé. Je n’ai pas ma langue dans ma poche, cela m’a d’ailleurs déjà posé quelques soucis! Mais j’arrive à me calmer à présent (rires). Pour ce qui est du football, ce n’est que ma deuxième saison au Brussels. Avant cela, j’ai suivi ma formation à Anderlecht que j’ai quitté à 16 ans, je suis ensuite passé par le Standard et La Gantoise. Je suis un joueur à vocation offensive, je peux jouer sur les ailes comme en pointe de l’attaque, mais étant droitier, j’ai une préférence pour le flanc gauche où je peux rentrer dans le jeu.

>La préparation du Brussels est à présent finie et les choses sérieuses vont débuter. Vous sentez-vous prêt à démarrer cette saison?

La préparation a été dure, surtout au début. Nous avons beaucoup travaillé le physique mais très souvent avec ballon. Personnellement, je me sens prêt. Nous avons quelques jours devant nous avant le début du championnat, il ne reste qu’à peaufiner les derniers petits détails.

>Et pour ce qui est de l’équipe, comment la voyez-vous avant d’aborder le premier match de coupe de Belgique?

Il y a une semaine, j’aurais dit qu’il nous manquait deux ou trois renforts pour bien consolider le groupe, mais ils sont arrivés depuis. Nous avons un noyau très jeune, mais cette jeunesse peut nous aider selon moi. Maintenant, avec ces transferts, il y a moyen de faire de bons résultats, c’est certain.

>Mais ces joueurs récemment transférés ne pourront pas jouer ce dimanche, ni très certainement lors du premier match de championnat mercredi. Cela ne posera pas de problèmes au Brussels?

Les joueurs qui seront sur le terrain pourront se montrer. Peut-être que certains joueront moins en présence des nouveaux joueurs, mais ils devront prendre leur chance dimanche. Moi, je n’y vois pas d’inconvénient, on est un groupe soudé et ces nouveaux joueurs seront présents en tribune pour nous encourager. Nous sommes tous prêts, nous savons ce que nous avons à faire et l’entraîneur sera là pour nous diriger.

>Quelles sont dès lors tes ambitions cette année?

Avoir un maximum de temps de jeu, me montrer le plus possible et qui sait, marquer quelques buts! En tout cas, faire parler de moi en positif. Je viens de faire une bonne préparation, j’ai marqué à cinq reprises, je suis donc en confiance. D’un point de vue collectif, ce serait de jouer le milieu de tableau avec comme objectif la colonne de gauche.