Johnny Hallyday hospitalisé en Guadeloupe pour "une mauvaise bronchite"

Le CHU, qui a confirmé que le chanteur avait été admis en réanimation, a précisé par la suite que son état ne nécessitait plus d’hospitalisation et que des examens complémentaires seraient réalisés à Fort-de-France (Martinique).

Le producteur Gilbert Coullier a tenu à démentir "formellement toutes les informations faisant état de problèmes cardiaques" pour le rocker âgé de 69 ans. Certains médias avaient affirmé à la mi-journée que le chanteur avait été hospitalisé pour des problèmes de tachycardie.

Alors qu’il se trouvait sur l’île voisine de Saint-Barthélémy, où il travaillait à son nouvel album, Johnny a ressenti "plusieurs essoufflements chroniques et quotidiens" et il lui a alors été conseillé de faire des examens plus poussés, a précisé sur RTL son manager, Sébastien Farran. Le musicien a donc bénéficié d’un transfert sanitaire en Guadeloupe, a précisé dans un communiqué Patrice Lecomte, directeur général par intérim du CHU de Pointe-à-Pitre/Abymes.

Dans la journée, M. Lecomte a précisé que son état de santé ne nécessitant plus d’hospitalisation, "le patient et son entourage ont souhaité procéder à des examens complémentaires qui seront réalisés au CHU de Fort-de-France". M. Farran a précisé que "le caractère broncholique de ses essoufflements" laisse entrevoir "une possibilité de fatigue un peu cardiaque". D’où des examens au centre cardiologique du CHU de Fort-de-France où il devrait arriver mardi.

M. Coullier a précisé sur BFM-TV que le rocker reprendrait sa tournée d’adieu "Tour 66" aux dates prévues en octobre prochain.

Dans un message envoyé sur son compte Twitter, son fils David a remercié tous ceux qui ont adressé des messages de sympathie, ajoutant: "Les nouvelles sont très bonnes, ce qui nous rassure énormément".