Fleurus et les déchets radioactifs de Best Medical: “ Nous avons eu affaire à des gangsters ”

Pour rappel, des déchets radioactifs dangereux ont été

découverts à Fleurus et, dans la foulée, une instruction pénale visant des malversations a été ouverte à Charleroi à l’encontre de la société Best Medical Belgium qui a été déclarée en faillite le 14 mai dernier par le tribunal de commerce de Charleroi.

Au conseil communal, groupes CDH et Ecolo ont interpellé le bourgmestre Jean-Luc Borremans: “ Qu’en est-il de la situation qui concerne les déchets nucléaires stockés dans les locaux abandonnés de Best Medical Belgiumà Fleurus? L’administration communale a-t-elle été informée par l’ONDRAF de cette situation? Pouvons-nous faire confiance à l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire? ”

Telles sont les questions que le groupe CDH et le groupe ECOLO ont posé lundi soir au bourgmestre Jean-Luc Borremans en fin de séance publique: “ Nous ressentons plus que de l’étonnement devant la situation découverte chez Best Medical Belgium ”, a dit le mayeur au nom de la majorité PS.

“ Nous nous sentons floués, car on ne peut pas nous reprocher de ne pas avoir fait un effort de communication et avec les entreprises et avec la population. Interpellations, courriers, vigilance constante: nous avons mis en place une série d’outils efficaces. Nous vivons à Fleurus et le nucléaire ce n’est pas anodin. Rappelez-vous l’incident de 2008. Mais que peut-on faire face à la fiabilité des dirigeants de certaines entreprises. Nous communiquons au maximum, mais nous ne sommes pas responsables des affirmations mensongères de certains dirigeants. Nous avons eu affaire à des gangsters. Nous ne pouvons que constater que les informations qui nous ont été communiquées ne correspondent pas à la réalité du terrain. Le centre de cette affaire est la fiabilité à donner aux informations reçues ” a encore dit le bourgmestre.