Tuerie en France: la petite fille rescapée confirme l’identité de sa famille

Il est désormais “ humainement certain ” que c’est bien la famille de M. Saad al-Hilli, né en Irak et résidant en Grande-Bretagne, sa femme et ses deux fillettes, qui se trouvait dans la voiture prise pour cible dans la tuerie, a précisé le procureur lors d’une conférence de presse à Annecy.

C’est la petite fille de quatre ans, retrouvée mercredi soir par les enquêteurs après être restée prostrée pendant près de huit heures dans la voiture, qui a confirmé l’identité de son père et de sa mère, morts dans la tuerie, et de sa soeur aînée grièvement blessée, a précisé le magistrat. La mère est née en 1965, selon le procureur.

En revanche, la fillette a dit qu’elle ne connaissait pas très bien la femme plus âgée qui se trouvait également dans la voiture et qui a été tuée. Pour le reste, le témoignage de la petite fille n’apporte rien à l’enquête, a-t-il noté. “ Elle a entendu, elle n’a rien vu ”, a-t-il souligné. Elle était “ terrorisée ” et s’est précipitée sous les jambes de sa maman.

Mercredi, quatre personnes avaient été découvertes mortes sur le parking au bout d’un chemin forestier de Chevaline par un cycliste britannique. Trois d’entre elles se trouvaient dans une voiture immatriculée en Grande-Bretagne, appartenant à Saad al-Hilli. Un cycliste français gisait non loin. Deux fillettes, dont l’une grièvement blessée, née en 2004, avaient été retrouvées vivantes sur les lieux.

Les autopsies des quatre victimes de la tuerie, toutes retrouvées tuées par balles, avaient lieu vendredi à l’institut médico-légal de Grenoble (Isère).