Barack Obama promet de réduire le déficit, cible des attaques de Romney

Le président américain Barack Obama a promis dimanche, s’il est réélu, de réduire davantage le déficit budgétaire grandissant du pays, une des principales cibles des attaques de son opposant républicain Mitt Romney. A moins de deux mois de l’élection du 6 novembre, M. Obama devance son rival républicain de quatre points dans les sondages (49% contre 45%). Mais les républicains parient sur la mollesse de l’économie et l’explosion de la dette nationale, qui s’est alourdie de 6.000 milliards de dollars sous la présidence Obama pour atteindre 16.000 milliards, dans l’espoir de convaincre les électeurs qu’ils offrent une meilleure alternative. En réponse, le président Obama a insisté dans une interview à la chaîne de télévision CBS sur le fait qu’il avait réduit les dépenses dans le budget fédéral de mille milliards de dollars et qu’il était prêt à aller encore plus loin. “Je suis disposé à faire plus en ce domaine”, a-t-il dit. “Il y a encore des gaspillages, des programmes inefficaces et des moyens d’en réduire les coûts et de les rendre plus efficaces”, a-t-il poursuivi.