Prison à la maison pour les peines de moins de 8 mois

La ministre de la Justice veut introduire, en principe d’ici la fin de l’année, le système de détention à domicile pour les peines de courte durée, de moins de 8 mois de prison, rapportent La Libre Belgique, Gazet van Antwerpen et Belang van Limburg. À l’heure actuelle, les courtes peines de prison ne sont quasi jamais exécutées. Concrètement, le nouveau système prévoit que la personne en détention à la maison sera tenue de rester chez elle en dehors de ses heures de travail ou de formation professionnelle. Une ligne de téléphone sécurisée sera installée à son domicile : un système de reconnaissance vocale appellera automatiquement le condamné pour contrôler sa présence.