En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil

Les Oupeyens s'en souviennent encore. L'été 2019 a laissé de mauvais souvenirs aux familles qui ont un proche enterré dans un cimetière d'Oupeye.

Certains de ces lieux de repos éternel étaient dans un état catastrophique. Ils étaient envahis de mauvaises herbes au point de ne plus savoir distinguer les tombes. Une situation due à plusieurs facteurs : des ouvriers malades; un printemps humide qui a favorisé la germination et la prolifération des végétaux et puis, bien sûr, l'interdiction d'utiliser des produits phytosanitaires.

« Les autres années, on s’en sortait plutôt bien, nous expliquait en juillet dernier Serge Fillot, bourgmestre d'Oupeye. Les ouvriers passaient deux fois par an, une fois aux alentours de la fête des mères ou des pères et une à la Toussaint. Cette année, c’est la catastrophe. À l’exception des cimetières de Hermalle et de Vivegnis, et Oupeye est en cours, les ouvriers sont déjà passés une fois. Mais on peut déjà recommencer. »

Une société pour nettoyer

Face à la situation, la majorité PS/cdH avait décidé de faire appel en urgence à une société pour nettoyer deux cimetières, permettant ainsi aux ouvriers communaux de récupérer du temps pour nettoyer à nouveau les cimetières. Mais cette situation, la commune d'Oupeye ne veut plus la revivre. Elle vient donc de préparer un plan d'action qui va s'étaler du 1er avril au 31 octobre. « L'an dernier, on a vraiment touché le fond et je ne veux plus de ça. Dès septembre dernier, j'ai donc demandé au service technique d'évaluer ce qu'il nous faudrait en ouvriers pour qu'on puisse travailler de manière optimale. En règle générale, nous avons une équipe de trois hommes qui ne fait que de l'entretien des cimetières durant six mois.

Toutes les six semaines

Vu les nouvelles contraintes, c'est bien évidemment trop peu. On a donc décidé de quadrupler le nombre d'équipes. Ce qui permettra d'avoir un passage dans chaque cimetière toutes les six semaines ». La volonté n'étant évidemment pas de détourner des ouvriers communaux d'autres missions, la commune va donc faire appel à 9 ouvriers extérieurs pour ainsi composer trois nouvelles équipes. Une équipe de trois hommes sera formée par des ouvriers détachés du CPAS. Une seconde équipe sera composée de personnes bénéficiant du revenu d'intégration sociale, au chômage depuis au moins 12 mois. « On va donc leur offrir du travail durant six mois, ce qui leur permettra aussi de leur remettre le pied à l'étrier et, on l'espère, les aidera à trouver un nouveau job. » Enfin, pour la 3e équipe, la commune va faire appel à une entreprise privée à finalité sociale. Tout cela aura évidemment un coût, estimé à 229.000 € pour le budget communal.

Aurélie Drion

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.

Je m'abonne pour 3,30€/mois

Je suis déjà abonné, je m'identifie

*** ******** **** *********** ******* ******* **** * ******* ** ******* ********* *** ******** *** *** ** ****** ******** **** ** ********** *********

******** ** *** ***** ** ***** ******** ******** **** ** ***** *************** *** ******** ******* ** ********* ****** ** ***** ** ** **** ****** ********** *** ******* *** ********* *** ** ********* ******** * *** ******** ******** ** ********* ****** *** * ********* ** *********** ** ** ************** *** ********** ** ***** **** ***** ************** ********** *** ******** ****************

** *** ****** ******** ** ****** ******* ******* ***** **** ********** ** ******* ******* ***** ******* *********** ********* *** ******** ********* **** **** *** *** *** **** *** ********* ** ** ***** *** ****** ** *** ****** ** *** ** ** ********** ***** ******* ******* ** ************ ** ************* *** *********** ** ******** ** ** ********* ** ****** *** ** ****** *** ******** **** ****** ******* *** ***** **** ** **** ****** ************ **

*** ********* **** ********

**** ** ** ********** ** ********* ****** ***** ******** ** ***** ***** ** ******* ** *** ********* **** ******** **** ************ ********** ***** *** ******** ********* ** *********** ** ***** **** ******** ** ******* *** ************ **** ***** ********** ** ******* ******** ** **** **** ** ******** **** ***** **** ** ********* ** **** ******** *** ** ********* ** *** ***** ** ** ******** ** **** ******** ** * ******** ******* ** **** ** ** ** **** **** ** **** **** ********* ******** **** **** ******** ** ******* ********* ********** ** ***** **** ******** ** ******** **** ***** ****** ********** ** ******** ********* ** ****** *********** **** ***** *** ******* ** ***** ****** *** ** **** *** ** *********** *** *********** ****** *** *****

****** *** *** ********

** *** ********* ************ ***** **** *********** **** **** ** * **** ******** ** ********** ** ****** *********** ** *** ********* ******* ** ******* **** ****** ********** ****** *** *** ******** *** ** ******** ******** *********** *** ** ********** *** ******** ********* ******** ********* ** ******* ** **** ***** ***** ** * ******** *********** **** ***** ******** ***** ********* ********* *** ******* ** ***** ****** **** ******* *** *** ******** ********** ** ***** *** ******* ******* **** ********* ** ********* ************* ** ****** ************** ******** ** ******** ****** ** ***** ** ***** ** ** ** **** **** ****** ** ******* ****** *** ***** ** *** **** ********* ***** ** **** ******** ** **** ** ********* *** ** ********** *** ****** ** ******* ** ******* **** ** ****** **** ** ** ******** ** ******* ** ***** ***** ** *** ********** ******* ** ********* ******** **** **** **** *********** ** ****** ******* ** **************** **** ** ****** *********

******** *****

Offre exclusive ! Accès illimité à partir de 3,30€/mois

aux articles Sudinfo, LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

J'en profite Je suis déjà abonné, je m'identifie
Sudinfo

Aussi en Résultats foot régional Luxembourg

Voir plus d'articles