Une invitation sur Facebook dégénère et la police anti-émeute doit intervenir, aux Pays-Bas

«La situation à Haren dérape ce vendredi soir», assure l’agence de presse néerlandaise ANP, citant un de ses journalistes présent sur place, qui assure que plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dans cette petite ville du nord des Pays-Bas. La télévision publique néerlandaise parle de 2.000 personnes.

La jeune fille avait récemment invité quelques amis à fêter son 16e anniversaire vendredi soir dans sa maison familiale, située dans le centre de la petite ville, mais avait oublié de rendre l’invitation privée. Plus de 20.000 personnes avaient ensuite indiqué via Facebook qu’elles participeraient à l’événement. L’invitation s’est répandue comme une traînée de poudre ces derniers jours: plusieurs sites internet ont été créés et sont consacrés à la soirée baptisée «Project X Haren», une allusion à «Projet X», un film américain qui raconte une soirée, organisée par trois adolescents, qui dérape.

Le nombre total est donc loin de celui annoncé sur internet mais la police a tout de même dû intervenir, une partie des jeunes rassemblés ayant lancé des bouteilles sur les policiers bloquant l’accès, par sécurité, à la rue où habite la jeune fille. Les médias néerlandais font également état de fumigènes.

Le jeune fille en question et sa mère ont quitté leur maison plus tôt dans la journée, selon des images diffusées par la télévision néerlandaise.

La police anti-émeute a mené une charge vers 21H contre plusieurs centaines de jeunes qui tentaient de pénétrer dans la rue, selon l’ANP. Des lampadaires et panneaux de signalisation ont été endommagés. Redoutant le pire, les autorités municipales de Haren, ville qui compte 18.000 habitants, ont pris des mesures exceptionnelles pour la soirée, comme l’interdiction de boire de l’alcool à proximité de l’endroit concerné.

D’autres soirées organisées via Facebook avaient dérapé, notamment en Allemagne où une liaison ferroviaire avait été partiellement interrompue en août après que près de 350 personnes se furent invitées à une fête organisée par deux frères jumeaux de 15 ans.