Danse avec les stars 3: Lorie a «déjà répété des journées entières»

Lorie est très heureuse de faire enfin partie de l’émission, après avoir refusé deux fois pour incompatibilité de calendrier. "C'est vrai que le fait d'avoir vu les années précédentes, j'y vais rassurée parce que je sais que c'est une belle émission, que les artistes sont vraiment mis en valeur". Pour elle, cette émission peut être un véritable tremplin. Elle compte d’ailleurs promouvoir son nouvel album et sa tournée en avril 2013.

Quant aux exigences physiques de l’émission, Lorie part avec un avantage : elle sait danser  ! Toute petite, elle a fait du patinage de haut niveau : "D'avoir fait du sport de haut niveau petite, déjà à 10-12 ans, je savais ce que c'était 4 heures d'entraînement par jour".

Mais, ça ne l’empêche pas de craindre l’élimination : "J'espère aller le plus loin possible et de ne pas partir dès les premières semaines parce qu'on a envie de profiter un peu plus à chaque fois et d'apprendre". C’est clair, la concurrence est rude surtout avec le très sportif Taïg Khris.

Pour l’aider, Lorie compte sur Shy’m, vainqueur de la deuxième saison de Danse avec les stars et désormais jurée de l’émission : "Je pense que Shy'm sera indulgente". Quant aux deux autres, Chris Marques et Jean-Marc Généreux, rien n’est moins sur.

Mais, Lorie ne baisse pas les bras. Elle pense avoir quand-même certains atouts : "Le fait que je danse beaucoup dans mes tournées et dans mes clips. J'ai déjà répété des journées entières. Ca, je sais faire. Répéter de 9 heures du matin jusqu'à des fois 19 heures, ça, ce n'est pas un problème". Elle sait danser, ce n'est plus à prouver. Mais, pourra-t-elle espérer le même parcours que Shy'm ? Peut-être si elle arrive à s'adapter à toutes les danses : "Mon point faible, je pense que ça va être de danser d'autres danses. Mon corps a des mauvaises habitudes. C'est-à-dire, quand on fait du hip-hop, on est plus dans le sol, on a les épaules comme ça, c'est vraiment une autre ambiance. Alors que les danses de salon, là au contraire, il faut être bien droite, il faut avoir un port de tête. Il va falloir que j'efface ces mauvaises habitudes pour en retrouver d'autres. Donc parfois, c'est plus long d'effacer ça au lieu de tout de suite avoir la bonne position". Une difficulté qui peut s'avérer très difficile à gérer.

A voir dés le 6 octobre sur TF1