A 100 ans, un Français va tenter de battre son propre record de vitesse sur 100 km à vélo

Il lui faudra faire près de 300 tours sur la piste de ce stade, un défi suivi par de nombreux médias et retransmis en direct sur France 3 Rhône-Alpes.

«Je me sens bien et je suis pas stressé», a-t-il dit peu avant le départ, précisant avoir bien dormi et bien mangé. «Je m’en vais établir le record du monde des plus de 100 ans sur 100 kilomètres!», avait-il déclaré jeudi au Vélodrome du parc de la Tête d’Or, où il a testé la piste, habillé aux couleurs du maillot de son club l’Ardéchoise.

«Je me sens comme un type qui a cent ans, je me sens bien. Je suis un type ordinaire. J’ai roulé en vélo pendant 52 ans, ce n’est pas d’aujourd’hui. J’ai commencé à faire du vélo à 14 ans, il y a eu la guerre, et après j’ai été à l’étranger. En 1978 j’ai repris le vélo et je n’ai plus jamais arrêté», dit-il pour expliquer sa passion.

La catégorie des plus de 100 ans a été spécialement créée pour lui en février, quand il a établi le record de l’heure en parcourant 24,251 km en Suisse.

Bordeaux-Paris et Paris Roubaix

Ce petit gabarit d’1,52m pour 51 kilos a couru huit Bordeaux-Paris, quatre Paris-Roubaix, douze Ardéchoises mais ne veut pas qu’on le traite comme un phénomène.

«Le 2 septembre, j’ai fait les 100 derniers kilomètres de Paris-Cambrai, j’ai fait les 50 derniers kilomètres de Paris-Honfleur aussi», explique-t-il, avant d’assurer n’avoir «pas de secret» pour expliquer sa forme.

«Toute ma vie, j’ai usé de tout mais je n’ai abusé de rien, je n’ai jamais fumé, ni bu sauf à des occasions de fête, et les femmes je n’ai pas hésité non plus», a-t-il confié à l’entraînement, en riant sous son casque, avant de se mettre à pédaler et commencer ses tours de piste.