Tennis de Table: l’EBS perd face à “ Jean-Mi ”

Le Logis Auderghem a justifié son statut de prétendant numéro un au titre de champion en allant s’imposer hier soir à Auvelais (3-4), qui alignait pour l’occasion une triplette composée de Bratanov, Delobbe et Saudemont. Sans Chen ni Ouaiche, un exploit ne semblait pas à la portée des Sambriens, qui n’ont effectivement jamais réellement inquiété les pongistes de la capitale, emmenés par Jean-Michel Saive. On retiendra toutefois la prestation de Robin Saudemont, qui a bien rectifié le tir par rapport à sa sortie ratée face à Saint-Ghislain, ainsi que l’ambiance dans laquelle s’est déroulée cette rencontre, avec des supporters bruxellois très en verve scandant (de manière visionnaire ou présomptueuse?) des “ Logis champion ”. “ Je pense qu’il y avait entre 200 et 250 spectateurs ”, estime Xavier Alloin, le coach auvelaisien. Pas mal, pour un match du premier tour. L’effet Jean-Mi serait-il donc éternel?

Week-end de défaite aussi pour le Vedrinamur qui a réalisé une très mauvaise affaire dans l’optique des play-offs en s’inclinant vendredi soir contre Virton, puis hier à Mortsel. La feuille de route de Luc Cabrera, qui prévoyait de remporter une de ces deux premières rencontres et de préférence celle à Mortsel, n’a donc pas été respectée, ce qui place les Vedrinois en ballottage défavorable dans la perspective d’une qualification pour les play-offs. “ Nous loupons le coche aussi bien vendredi que ce dimanche: c’est vraiment râlant ”, peste le coach du Vedrinamur. Vendredi, Frédéric Sonnet et ses copains avaient largement tenu la dragée haute aux joueurs de Virton mais avaient cédé dans le “ money time ”, concédant pas moins de 4 matchs en 5 sets face à leurs rivaux gaumais (défaite 2-5). Mais c’est surtout hier, en banlieue anversoise, que les Namurois ont senti le souffle chaud de la victoire. “ Ce match, on doit le gagner 1000 fois ”, soupire Luc Cabrera. Il est vrai qu’à 2-3, les choses étaient bien engagées. Il restait à Grégory Obert à parachever le travail face à un ‘B0’mais Greg a, une fois n’est pas coutume, failli à la tâche. Une défaite (4-3) qui risque de peser lourd au décompte final...