Gaspillage: un décret pour forcer les supermarchés à donner! Signez la pétition

“Le gaspillage alimentaire tournerait autour de 660.000 tonnes annuelles en Belgique, soit une valeur de 1,4 milliard d’euros”, explique la porte-parole du groupe PS au Parlement wallon. “Un comble, quand on sait qu’en Belgique, environ 200.000 personnes ne disposent pas d’une alimentation suffisante.”

L’astuce: introduire dans les permis d’environnement accordés aux supermarchés l’obligation de proposer systématiquement les invendus à une association active dans le secteur de l’aide alimentaire.
“Nous avons voulu nous inspirer d’une initiative lancée à Herstal”, explique Isabelle Simonis, chef de groupe PS au Parlement wallon. “Nous estimons qu’il serait intéressant de la généraliser. Au lendemain des élections, je demanderai en conférence des présidents que le sujet soit mis à l’agenda de la commission de l’Environnement.”

Du côté de Comeos, la fédération qui représente les acteurs de la distribution, on reste prudent: “Cela peut être très compliqué à mettre en place”, explique Peter Vandenberghe, porte-parole de Comeos. “Notre problème réside dans la garantie de la sécurité alimentaire. Et lorsque ces invendus ne sont pas donnés à des œuvres, ils sont souvent revalorisés, en biométhane ou en compost. Enfin, il faut souligner que ces invendus représentent un coût non négligeable pour notre secteur."